Navi Pillay préoccupée par les arrestations en Iran

19 juin 2009
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

La Haut Commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay s'est dite vendredi préoccupée par les informations concernant un nombre de plus en plus grand d'arrestations en Iran.

Elle est notamment préoccupée par le recours illégal à la force et aux actes de violence par certains membres de milices, au lendemain de la récente élection présidentielle.

« Le fondement juridique des arrestations qui ont eu lieu, en particulier celles des défenseurs des droits de l'homme et des activistes politiques, n'est pas claire », a-t-elle insisté.

La Haut Commissaire a salué le caractère majoritairement pacifique et digne des énormes manifestations qui ont eu lieu dans la capitale iranienne, Téhéran.

Mais elle a exprimé son souci face aux actes de violence qui auraient été perpétrés par la milice Basij, et qui pourraient violer le droit international et le droit iranien.

L'annonce de la victoire de M. Ahmadineja a entraîné des manifestations des partisans de son principal adversaire à la présidentielle Mir Hossein Moussavi, qui affirme qu'il y a eu fraude. Selon la presse, il y aurait eu jusqu'à 10 morts lors d'affrontements avec les forces de sécurité et des miliciens en civil.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.