L'UNICEF et l'OMS réclament la protection des écoles et hôpitaux face aux catastrophes

18 juin 2009

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont demandé jeudi aux gouvernements d'adopter des mesures préventives pour protéger les systèmes éducatifs et de santé des catastrophes naturelles ainsi que du changement climatique.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont demandé jeudi aux gouvernements d'adopter des mesures préventives pour protéger les systèmes éducatifs et de santé des catastrophes naturelles ainsi que du changement climatique.

Il s'agit d'abord de construire des infrastructures respectant les normes de résistance aux catastrophes, en commençant par mettre les bâtiments existants aux normes, indique un communiqué conjoint.

Il s'agit aussi de garantir que les hôpitaux et les écoles mettent en oeuvre des programme de préparation, notamment en formant le personnel, ainsi que de former et d'impliquer les communautés à la prévention des risques.

Le Tsunami de 2004 dans l'océan indien, qui a fait 240.000 morts en Asie et en Afrique, a contribué à faire prendre conscience de l'importance de la question.

Le tremblement de terre massif qui a frappé le Sichuan (Chine) en 2008 a fait 88.000 morts et 400.000 blessés, et contribué à la destruction de 11.000 hôpitaux. Plus de 12.000 écoles, soit 40% du total des écoles dans la province, ont aussi été endommagés, tuant ou blessés des centaines d'enfants.

L'OMS et l'UNICEF citent en exemple une initiative menée au Mexique pour évaluer et renforcer les hôpitaux, en 2008-2009.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.