Bill Clinton commence ses fonctions d'envoyé spécial pour Haïti

15 juin 2009
Ban Ki-moon (droite) et Bill Clinton.

L'ancien président américain Bill Clinton a accepté publiquement lundi la nomination au poste d'envoyé spécial pour Haïti, lors d'une conférence de presse aux côtés du Secrétaire général Ban Ki-moon.

« Haïti est à la croisée des chemins. Il existe une fenêtre d'opportunité pour le développement économique, la démocratie et une stabilité durables, mais elle est limitée », a fait remarquer le Secrétaire général.

« Nous devons agir rapidement. C'est pourquoi j'ai demandé au président Clinton de galvaniser un soutien international au plan de relèvement du gouvernement haïtien », a-t-il ajouté.

Bill Clinton a souligné que le « soutien aux efforts du gouvernement d'Haïti pour générer de nouveaux emplois et améliorer les services de base » faisait partie de ses priorités.

Il compte aussi « aider Haïti à 'mieux reconstruire' à la suite des ouragans de 2008, à se préparer aux futures saisons d'orages tropicaux et promouvoir le relèvement économique et le développement de l'énergie propre ».

Autres priorités : « encourager le secteur privé à investir à Haïti et les philanthropes, les organisations non gouvernementales (ONG) et la société civile à fournir des ressources supplémentaires et à améliorer les services de base » et « encourager tous les partenaires d'Haïti à respecter leurs engagements et à adapter leur assistance sur les priorités du pays ».

Haïti est le pays le plus pauvre de l'Hémisphère Nord. Soixante dix-huit pour cent des Haïtiens vivent avec moins de 2 dollars par jour et 54% vivent avec moins d'un dollar par jour et le taux de chômage est de 70%.

L'indice de développement du pays le place au 146ème rang sur 177 pays. Le pays a aussi le plus fort taux de prévalence du sida en Amérique du Sud et dans les Caraïbes, avec 2,2% de la population adulte entre 15 et 49 ans infectée, même si des progrès notables ont été enregistrés ces dernières années.

Enfin le pays importe plus de la moitié de ses besoins alimentaires et a été donc particulièrement vulnérable à la montée des prix des aliments en 2008.

Trois pour cent seulement du pays est couvert d'arbres, ce qui rend le pays particulièrement exposé à l'érosion et aux inondations. Avec plus de 300 habitants au kilomètre carré, c'est un des pays les plus densément peuplés du monde.

Bill Clinton a déjà servi les Nations Unies en tant qu'envoyé spécial pour le relèvement après le tsunami, nommé par le Secrétaire général Kofi Annan en 2004.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.