Pakistan : Ban condamne un attentat, le nombre de déplacés augmente

5 juin 2009
Une famille déplacée arrive dans un nouveau camp à Sugar Mill, dans le district de Charsadda, au Pakistan.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné vendredi un attentat à la bombe qui aurait tué au moins 30 personnes dans une mosquée dans le district d'Upper Dir au Pakistan, alors que le nombre de personnes déplacées par les combats dans le nord-ouest du pays continue d'augmenter.

M. Ban « rappelle son rejet de tels actes de violence aveugles et condamnables et présente ses condoléances aux familles des victimes et au gouvernement du Pakistan », selon une déclaration transmise par sa porte-parole.

De son côté, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) estime qu'environ 20.000 personnes devraient être contraintes de fuir vendredi les zones de conflit dans la région de Swat pour des régions plus sûres dans les districts de Mardan, Charssada et Peshawar, dans la Province Frontière du Nord Ouest après la décision le même jour de lever le couvre-feu, de 6 heures du matin à la mi-journée, heure locale.

Pour accueillir les nouveaux déplacés qui n'ont nulle part où aller, le HCR continue un travail de développement dans les camps de Larama et Sugar Mill établis plus tôt cette semaine avec les autorités locales, a indiqué le porte-parole du HCR, Ron Redmond, lors d'un point de presse à Genève.

Plus de 260.000 personnes se trouvent actuellement dans 21 camps dans la Province Frontière Nord Ouest, selon les autorités locales. Ce chiffre comprend plus de 170.000 personnes arrivées lors des derniers afflux au cours des cinq dernières semaines.

Pour sa part, le Programme alimentaire mondial (PAM) a remercié vendredi les pays donateurs qui ont répondu à son appel pour soutenir financièrement son opération d'urgence au Pakistan.

Le PAM a reçu 172 millions dollars sous forme de donations, dont plus de la moitié vient des Etats-Unis. Les autres donateurs comprennent l'Australie, le Canada, l'Allemagne, le Japon, la Suède, le Royaume-Uni. Environ 100.000 dollars ont également été donnés par des entreprises et des particuliers pakistanais.

Le PAM souligne toutefois qu'il lui manque toujours 170 millions de dollars pour couvrir son opération au Pakistan, alors que l'agence anticipe déjà une augmentation du nombre de gens à nourrir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.