Afrique de l'Ouest : Campagne de vaccination pour lutter contre la polio

2 juin 2009

Plus de 400.000 vaccinateurs dans 11 pays d'Afrique de l'ouest vont immuniser plus de 74 millions d'enfants au cours des prochaines semaines en réponse à la propagation de l'épidémie de poliomyélite qui menace de paralyser à vie des milliers d'enfants, selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Plus de 400.000 vaccinateurs dans 11 pays d'Afrique de l'ouest vont immuniser plus de 74 millions d'enfants au cours des prochaines semaines en réponse à la propagation de l'épidémie de poliomyélite qui menace de paralyser à vie des milliers d'enfants, selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Cette année, 62 cas de poliovirus sauvage ont été confirmés dans sept pays jusque-là exempts de poliomyélite, dans la foulée d'une épidémie ayant débuté en 2008 au nord du Nigeria - le seul pays endémique dans la région. Il y a deux semaines, il a été confirmé que l'épidémie avait atteint l'ouest de la Guinée, après que ce pays a signalé son premier cas de poliomyélite depuis 2004.

Pour arrêter cette dangereuse propagation de la maladie le plus tôt possible, le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) sera livré porte à porte dans toutes les villes et villages de la région. Pour y réussir, une armée de bénévoles et d'agents de la santé va travailler jusqu'à 12 heures par jour, à pied ou à vélo, et souvent dans l'humidité étouffante des températures supérieures à 40°C. Chaque équipe portera le vaccin dans des sacs spéciaux, remplis de glace afin d'assurer que le vaccin reste en dessous de la température requise de 8°C.

Cette campagne synchronisée de vaccination est la troisième de cette année, après celles menées en février et mars.

Dans la plupart des zones réinfectées, aucun nouveau cas n'a été signalé depuis la deuxième campagne. Mais la confirmation des cas en avril au Bénin, au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire et celui signalé en Guinée met en évidence le fait que le foyer se propage. La campagne de vaccination lancée cette semaine est considérée comme très importante, parce que l'approche de la saison des pluies va compliquer la possibilité d'atteindre tous les enfants, et intensifier la circulation du poliovirus dans l'environnement.

Les campagnes devront continuer jusqu'à ce que le foyer soit circonscrit et la transmission endémique du poliovirus au Nigeria interrompu.

Pour aider à soutenir la vaccination, le Rotary International - bras armé du secteur privé pour l'Initiative mondiale d'élimination de la polio - a mobilisé ses membres dans toute la région. « Nous sommes plus déterminés que jamais à la réalisation d'une Afrique sans polio, » a déclaré Ambroise Tshimbalanga Kasongo, Président du programme PolioPlus du Comité régional pour l'Afrique du Rotary International. « Nos membres vont participer dans les 11 pays, à mobiliser les communautés, dialoguer avec les leaders politiques et traditionnels et, bien sûr, à la vaccination des enfants. " »

Reconnaissant l'urgence de la situation, d'autres acteurs clés vont également revoir à la hausse leurs capacités de réponse; en avril, la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge a lancé un appel d'urgence en réponse aux épidémies.

« Chaque enfant restant non immunisé risque non seulement de contracter la maladie mais donne au poliovirus la chance de survivre et de se propager. Et ceci est un réel danger, » a averti Tshimbalanga Kasongo.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afrique de l’Ouest : Coup d’envoi d’une campagne de vaccination contre la polio

Une campagne synchronisée de vaccination contre la polio a été lancée vendredi dans huit pays de l’Afrique de l’Ouest, avec le soutien du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).