Pakistan : Ban condamne un attentat à Lahore

Pakistan : Ban condamne un attentat à Lahore

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à droite) avec le Président du Pakistan Asif Ali Zardari.
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a fermement condamné mercredi l'attentat perpétré dans la ville pakistanaise de Lahore qui a fait une vingtaine de morts et 250 blessés.

« Aucune cause ne peut justifier de tels actes de terrorisme sans discrimination », a déclaré le Secrétaire général dans un message transmis par sa porte-parole adjointe, Marie Okabe.

Selon la presse, l'explosion d'une bombe très puissante accompagnée d'attaques par des hommes armés ont fait au moins 23 morts et des dizaines de blessés. L'attaque serait imputée aux Taliban.

Le gouvernement est à l'heure actuelle engagé dans une campagne militaire dans le nord-ouest du pays pour repousser une offensive des Taliban. Les déplacements de population causés par cette campagne sont les plus importants depuis l'indépendance du pays.

Selon le représentant adjoint du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Luc Chauvin, le nombre de personnes déplacées par les combats ont dépassé les 3 millions.

Il a prévenu, lors d'une interview à la radio de l'ONU, que les déplacés feraient face à une catastrophe humanitaire si la communauté internationale ne répondait pas de façon urgente au récent appel à contributions lancé par les Nations Unies, d'un montant de 543 millions de dollars.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a commencé à distribuer des briques à chaque famille pour la construction de fours individuels, ce qui permettra la cuisson des rations distribuées par le Programme alimentaire mondial (PAM).