Ban et le Conseil de sécurité déplorent un essai nucléaire nord-coréen

25 mai 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a vivement déploré lundi l'essai nucléaire souterrain mené par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le qualifiant de violation « claire et sérieuse » des résolutions du Conseil de sécurité, qui a également exprimé son opposition.

« Le Secrétaire général est profondément préoccupé par le fait que cet acte affectera de manière négative la paix et la stabilité régionale ainsi que le régime mondial de non-prolifération nucléaire », a dit sa porte-parole dans une déclaration publiée lundi.

Les 15 membres du Conseil de sécurité, qui s'est réuni en urgence lundi après-midi à la demande du Japon, ont « exprimé leur vive opposition et une condamnation de l'essai nucléaire », a déclaré à la presse après cette réunion à huis-clos le représentant de la Fédération de Russie, Vitaly Churkin, dont le pays occupe la présidence tournante du Conseil pour le mois de mai.

M. Churkin a ajouté que les membres du Conseil avaient décidé de commencer à travailler immédiatement à une résolution sur cette question en accord avec les responsabilités de l'organe selon la Charte de l'ONU.

Après l'annonce par la Corée du Nord d'un essai nucléaire en octobre 2006, le Conseil avait exigé qu'elle ne « procède plus à d'autre essai nucléaire ou au lancement d'un missile balistique » et avait imposé des sanctions à la RPDC.

Plus récemment, M. Ban et le Conseil de sécurité ont dénoncé le lancement par la RPDC d'une fusée et appelé à la reprise rapide des pourparlers à six, impliquant les deux Corée, le Japon, la Chine, la Russie et les Etats-Unis.

Dans la déclaration de lundi, le Secrétaire général appelle la RPDC à ne pas prendre d'autres mesures qui augmenteraient les tensions dans la région, et lui demande de respecter ses obligations et de redémarrer le dialogue avec les parties concernées sans délai.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.