Myanmar : Le Conseil de sécurité inquiet pour Aung San Suu Kyi

22 mai 2009

Le Conseil de sécurité a exprimé vendredi son inquiétude pour l'opposante au régime du Myanmar, Aung San Suu Kyi, qui a été arrêtée et inculpée la semaine dernière pour avoir enfreint les règles de son assignation à résidence.

Dans une déclaration à la presse lue par le Président du Conseil pour le mois de mai, Vitaly Churkin (Fédération de Russie), « les membres du Conseil de sécurité tiennent à manifester l'inquiétude que leur inspirent les retombées politiques des récents événements concernant Daw Aung San Su Kyi ».

Ils réaffirment leurs déclarations du 11 octobre 2007 et du 2 mai 2008, disant à nouveau combien il importe que « tous les prisonniers politiques soient libérés ». Ils répètent qu'« il faut que le gouvernement du Myanmar crée les conditions nécessaires à un véritable dialogue avec Daw Aung San Su Kyi et toutes les parties et tous les groupes ethniques concernés, afin d'aboutir à une réconciliation nationale sans exclusive avec l'appui des Nations Unies. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Myanmar : Ban préoccupé par l'emprisonnement d'Aung San Suu Kyi

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré jeudi très préoccupé par les informations selon lesquelles l'opposante au gouvernement du Myanmar, Daw Aung San Suu Kyi, lauréate du Prix Nobel de la Paix, a été emprisonnée et inculpée.