Pakistan : L'ONU lance un appel à contributions de 544 millions de dollars

22 mai 2009

Le Secrétaire général de l'ONU a exhorté vendredi la communauté internationale à montrer sa solidarité avec le peuple du Pakistan en soutenant le Plan d'action humanitaire de 544 millions de dollars lancé à Islamabad ainsi que le plan de reconstruction et de réhabilitation présenté par le gouvernement pakistanais.

Ban Ki-moon s'est dit préoccupé par les déplacements massifs qui se déroulent à l'heure actuelle, dans une déclaration transmise par sa porte-parole.

Le gouvernement pakistanais a lancé une campagne militaire en réponse aux attaques des Taliban dans le nord du pays.

« L'assistance est déterminante pour le maintien d'une assistance de base à près de 1,7 million de personnes », a déclaré le Secrétaire général qui a souligné l'urgence de lever les 544 millions de dollars requis.

L'appel combiné pour le Plan révisé de réponse humanitaire, publié par les Nations Unies et ses partenaires au Pakistan, s'élève au total à 543.172.583 dollars, dont un engagement prévisionnel de dépenses a déjà atteint 88.524.302 dollars.

Vendredi matin, à Islamabad, les Nations Unies ont appelé à des contributions urgentes pour le montant restant de 454.648.281 dollars afin d'aider les personnes les plus vulnérables et les plus affectées pour le reste de l'année 2009.

Les besoins prévus du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) jusqu'à fin 2009 s'élèvent au total à 105 millions de dollars, dont 84 millions de dollars sont toujours nécessaires.

Selon le HCR, le nombre des déplacés internes officiellement enregistrés par les autorités locales, avec l'aide du HCR, depuis le 2 mai a dépassé 1,7 million.

Ces déplacés ont fui les combats survenant dans les régions de Lower Dir, de Buner et de Swat dans le nord-ouest du Pakistan. Environ 200.000 d'entre eux sont hébergés dans des camps et le reste des déplacés a trouvé refuge chez des proches ou des amis, dans des écoles ou d'autres bâtiments publics, a déclaré le porte-parole de l'agence, Andrew Purvis.

Dans les camps, le HCR cherche actuellement à fournir davantage d'auvents pour aider à protéger les personnes contre la chaleur intense qui atteint actuellement 45°C. Les personnes déplacées proviennent de la vallée de Swat, où le climat est plus tempéré et, de ce fait, elles souffrent tout particulièrement de la chaleur.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pakistan : L'afflux de déplacés nécessite d'ouvrir de nouveaux camps

Des milliers de personnes fuyant les combats continuent d'arriver dans les camps de déplacés et les centres d'enregistrement dans le nord-ouest du Pakistan, ce qui va nécessiter d'ouvrir de nouveaux camps, a déclaré mercredi le porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), Ron Redmond.