L'UNRWA lance des ballons bleus pour marquer son 60ème anniversaire

15 mai 2009

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a donné vendredi le coup d'envoi d'une série d'événements destinés à marquer son 60ème anniversaire au service de 4,6 millions de réfugiés palestiniens.

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a donné vendredi le coup d'envoi d'une série d'événements destinés à marquer son 60ème anniversaire au service de 4,6 millions de réfugiés palestiniens.

Vendredi, en présence de la Commissaire générale de l'UNRWA, Karen AbuZayd, l'agence a lâché 60 ballons bleus au-dessus de la ville palestinienne de Ramallah comme symbole de l'espoir surmontant les obstacles et unissant ceux qui ont été séparés et dispersés, a déclaré l'agence des Nations Unies dans un communiqué.

Chaque ballon avait attaché à lui les vœux d'enfants palestiniens réfugiés écrits sur des papiers numérotés. Cela permettra ensuite de suivre leur destination et de l'inscrire sur une carte publiée sur le site web de l'UNRWA.

L'agence, qui a été établie par l'Assemblée générale de l'ONU après le conflit israélo-arabe de 1948, a souligné que la commémoration de son 60ème anniversaire était l'occasion de réfléchir aux 60 ans d'exil des réfugiés palestiniens.

D'autres événements sont prévus cette année à New York, Vienne, Bruxelles et Beyrouth pour marquer cet anniversaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Proche-Orient : L'agence pour les réfugiés palestiniens prépare son 60e anniversaire

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) se prépare à célébrer pendant l'année qui vient ses 60 ans, qui correspondent pour le peuple palestinien à 60 ans sans Etat.