La Convention de Stockholm ajoute neuf produits chimiques à sa liste de polluants interdits

11 mai 2009

Neuf polluants organiques persistants (POPs) ont été inscrits samedi sur la liste de la Convention de Stockholm destinée à éliminer les substances dangereuses pour la santé et l'environnement, s'est félicité le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

La Convention de Stockholm sur les POP du 22 mai 2001 vise notamment à éliminer les pesticides dangereux et des produits chimiques industriels qui risquent de tuer, d'endommager les systèmes nerveux et immunitaires, de causer le cancer ou des problèmes reproductifs et d'interférer dans le développement normal de l'enfant et du nourrisson.

Samedi, une réunion d'une semaine rassemblant 160 gouvernements s'est conclue par l'exclusion de neuf nouveaux polluants et l'adoption de mesures de coopération avec d'autres traités similaires, les traités de Rotterdam et de Bâle (mouvements transfrontière de déchets dangereux), indique un communiqué du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Par ailleurs, une décision historique a été prise d'éliminer à terme le DDT mais reconnaît qu'il continuera d'être utilisé dans certains pays comme pesticide pour éliminer le paludisme et d'autres maladies.

En outre, un réseau pour l'élimination des PCB a été approuvé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Négociations à Genève sur les polluants organiques persistants

Ministres et fonctionnaires de 150 gouvernements sont réunis cette semaine à Genève pour faire progresser les efforts mondiaux visant à débarrasser le monde de quelques-unes des plus dangereuses substances chimiques produites par l'humanité.