Moyen-Orient : Ban soutient la convocation d'une conférence à Moscou

11 mai 2009

Mettant en garde contre le risque de stagnation au Moyen-Orient, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souhaité lundi une relance du processus de paix avec comme prochaine étape une conférence internationale à Moscou.

« Je soutiens la convocation d'une conférence internationale à Moscou » sur le Moyen-Orient, a déclaré Ban Ki-moon lors de la réunion mensuelle du Conseil de sécurité sur le Moyen-Orient, réunie au niveau ministériel à New York.

« J'attends aussi des pays arabes et des pays de la région qu'ils jouent un rôle positif concernant la situation interne des Palestiniens, en exhortant toutes les parties à rejeter la violence et l'acquisition d'armes et à se réunifier sous l'égide d'une seule autorité palestinienne attachée au principes de l'OLP et de l'Initiative arabe de paix elle-même », a ajouté le Secrétaire général.

« Dans les semaines à venir, le président américain Obama accueillera les dirigeants israéliens et palestiniens et consultera de façon étroite la Ligue des Etats arabes », a-t-il rappelé.

Ban Ki-moon a prévenu que la situation pourrait facilement se détériorer si l'on ne donnait pas l'impulsion nécessaire à brève échéance. Il a souhaité un processus régional, du côté palestinien mais aussi entre Israël et la Syrie.

« La violence et le terrorisme n'apporteront pas aux Palestiniens leur Etat et la dignité et l'expansion des colonies et les barrages n'apporteront pas à Israël la sécurité ou la paix », a estimé le Secrétaire général.

Il a particulièrement insisté sur la situation à Gaza, qualifiée de « complètement inacceptable ». « Quatre mois après le conflit [...], on ne peut rien faire entrer de plus que de la nourriture et des médicaments à Gaza pour assister une population qui s'est trouvée au milieu d'une zone de guerre », a-t-il regretté.

Il a rappelé que 3.800 maisons et deux dispensaires ont été détruits [lors des combats] et que 34.000 maisons, 15 hôpitaux, 41 centres de santé et 282 écoles ont subi divers dommages.

« J'appelle Israël à répondre positivement aux appels répétés à autoriser l'entrée à Gaza de verre, de ciment et de matériaux de construction », a-t-il dit.

Il a appelé les Palestiniens et Israël à respectivement faire cesser l'entrée d'armes illicites à Gaza et à faire des progrès en vue d'un échange de prisonniers.

Dans une déclaration lue à l'issue de la séance par le ministre russe des affaires étrangères, Sergey Lavrov, le Conseil, qui est présidé par la Russie en mai, a appuyé la proposition de la Fédération de Russie d'organiser, en concertation avec le Quatuor et les parties, une conférence internationale sur le processus de paix au Moyen-Orient, à Moscou, en 2009.

Concrètement, le Conseil « invite tous les États et toutes les organisations internationales à appuyer un gouvernement palestinien attaché aux principes définis par le Quatuor et dans l'Initiative de paix arabe, et qui respecte les engagements pris par l'Organisation de libération de la Palestine ». Le Conseil de sécurité « encourage l'adoption de mesures concrètes en vue de la réconciliation entre Palestiniens, notamment à l'appui des efforts de l'Égypte » en ce sens.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban : Il faut que les négociations israélo-palestiniennes reprennent

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qui juge nécessaire la reprise des négociations israélo-palestiniennes sur toutes les questions essentielles, a rencontré mercredi le Président israélien Shimon Peres au siège des Nations Unies à New York.