Un nouveau chef de la sécurité des Nations Unies nommé

6 mai 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a nommé l'Américain Gregory B. Starr Secrétaire général adjoint pour la sûreté et la sécurité, en remplacement du Britannique David Veness qui avait démissionné suite aux attentats d'Alger de décembre 2007, a annoncé mercredi sa porte-parole.

M. Starr est actuellement le directeur du Service de sécurité diplomatique et Premier sous-secrétaire adjoint du Bureau de la sécurité diplomatique au Département d'Etat américain, a précisé la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien au siège des Nations Unies à New York.

La nomination de M. Starr intervient à un moment où les Nations Unies doivent affronter des risques accrus en termes de sécurité à travers le monde. Il apporte avec lui une large expérience en matière de gestion des opérations de sécurité d'une organisation civile. L'importance d'une relation de coopération entre l'ONU et le gouvernement hôte, les Etats-Unis, pendant la période cruciale de la rénovation du siège des Nations Unies, a été aussi prise en compte dans le choix de M. Starr.

Ban Ki-moon a remercié M. Veness pour son sens du dévouement, même après sa démission de la tête du Département de la sûreté et de la sécurité de l'ONU. A ce moment-là, le Secrétaire général avait demandé à M. Veness de rester jusqu'à ce qu'une succession stable soit assurée.

David Veness avait annoncé sa démission en juin 2008 après la publication du rapport sur les attentats d'Alger du 11 décembre 2007 qui ont fait 17 morts parmi le personnel de l'ONU. Il avait indiqué être prêt à assumer la pleine responsabilité de toute défaillance en matière de sécurité dans le contexte de ces attentats.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Attentats d'Alger : le Secrétaire général adjoint à la sécurité et à la sureté démissionne

Le Secrétaire général adjoint à la sécurité et à la sureté, Sir David Veness, a annoncé sa démission hier au cours d'un entretien avec le Secrétaire général, Ban Ki-moon, après la publication du rapport sur les attentats d'Alger du 11 décembre 2007.