Sud-Kivu : Des centaines de milliers de civils menacés de déplacement

30 avril 2009
Des élements de la Mission de stabilisation de l'ONU en RDC (MONUSCO)

La reprise du conflit au Sud-Kivu menace des centaines de milliers de personnes dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), a prévenu jeudi le responsable des affaires humanitaires de l'ONU, John Holmes.

La reprise du conflit au Sud-Kivu menace des centaines de milliers de personnes dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), a prévenu jeudi le responsable des affaires humanitaires de l'ONU, John Holmes.

« Les populations qui ont été victimes à répétition de violences dans cette région sont menacées à nouveau de terreur », a déclaré M. Holmes, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU.

On s'attend à une intensification des combats dans les semaines à venir, notamment avec les opérations menées contre les Forces démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) - des forces composées d'éléments responsables du génocide rwandais de 1994 ou qui continuent de le justifier.

« Dans les zones où sont basées les FDLR, les attaques et menaces contre les civils ont augmenté de façon notable », a souligné John Holmes.

Il s'est dit encore plus préoccupé par l'accroissement de la violence contre les femmes et les viols, tant dans les zones contrôlées par les FDLR que dans celles contrôlées par l'armée congolaise.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.