Le Sri Lanka aux prises avec deux crises parallèles, selon Holmes

28 avril 2009
Les conditions humanitaires se dégradent dans la zone de conflit au nord du Sri Lanka.

Le Sri Lanka est aux prises avec deux crises distinctes, celle des personnes encore prises sous les bombardements au nord du pays et celles qui ont fui et restent dans une situation dramatique, a déclaré mardi le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, John Holmes, en voyage dans le pays.

« Il y a encore des dizaines de milliers de personnes prises au piège dans un petit territoire dans le nord, parce que les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) refusent de les laisser partir », a dit John Holmes. « La seconde crise touche les camps surpeuplés où se trouvent près de 200.000 personnes qui ont fui les combats, nombre d'entre eux dans de très mauvaises conditions », a-t-il indiqué.

M. Holmes, qui est Coordonnateur humanitaire des Nations Unies, a rencontré mardi le président Rajapakse. Il lui a fait part de la préoccupation des Nations Unies face au nombre de victimes civiles et la nécessité d'apporter des fournitures alimentaires et médicales dans la zone de conflit.

« Puisque les LTTE ont refusé de laisser ces gens partir, j'espère que nous auront un accès humanitaire accru à cette zone », a-t-il dit.

John Holmes a salué l'annonce du gouvernement de cesser les bombardements de la zone, mais il a espéré que cela serait suivi d'effet sur le terrain, alors que les dernières informations laissent entendre qu'il n'y a pas eu d'interruption.

Le Secrétaire général adjoint a décidé d'allouer 10 millions de dollars supplémentaires du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) aux efforts d'assistance au Sri Lanka, espérant que les donateurs réagiraient aussi rapidement.

Durant ses entretiens avec les autorités, John Holmes a aussi soulevé la question des 13 membres du personnel de l'ONU qui sont à l'heure actuelle interdits de quitter les camps de déplacés, malgré les promesses répétées sur leur libération.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.