BIT : Inquiétude concernant l'impact de la crise sur la santé et la sécurité au travail

28 avril 2009

La Journée mondiale pour la santé et la sécurité au travail a été célébrée mardi dans un climat d'inquiétude quant à l'impact de la crise économique mondiale, selon le Bureau international du travail (BIT).

« Nous devons veiller tout particulièrement à ce que les stratégies d'ajustement et de reprise économique n'empruntent pas une voie peu sûre en bradant la vie humaine et la sécurité sur le lieu de travail », a déclaré le directeur général du BIT, Juan Somavia, dans un discours paru à l'occasion de la Journée mondiale.

Le thème de cette année est «Santé et vie au travail: un droit humain fondamental», en référence aux 90 ans d'engagement pour la protection de la sécurité et la santé des travailleurs et à la Déclaration de Séoul sur la santé et la sécurité au travail, adoptée au Sommet mondial sur la santé et la sécurité 2008.

« Le travail dangereux est une tragédie humaine », rappelle M. Somavia. « Une bonne part de cette tragédie, qui touche chaque année des millions de travailleurs, se déroule à notre insu, car il n'en est jamais fait mention à la une des journaux. Pourtant, tant de choses pourraient être évitées ».

Le Programme de l'OIT pour la santé et la sécurité au travail (SafeWork) estime que près d'un million de travailleurs souffrent d'un accident du travail et plus de 5.500 travailleurs meurent, chaque jour, d'accidents ou de maladies liés à leur travail. Dans le même temps, les experts de SafeWork expriment aussi leur préoccupation quant à l'impact significatif que la crise économique actuelle pourrait avoir sur la sécurité et la santé au travail.

« On peut s'attendre à ce que le nombre d'accidents du travail, de maladies professionnelles et de problèmes de santé consécutifs au chômage augmente à la lumière de la crise économique actuelle », indique le Dr Sameera Al-Tuwaijri, directrice du Programme SafeWork. « La diminution des dépenses publiques va également compromettre les capacités des inspections du travail et des autres services de santé et de sécurité au travail. Les conditions de travail précaires vont se développer, accentuant le risque d'accidents et de problèmes de santé. »

L'OIT s'est intéressée à la question de la santé et de la sécurité au travail depuis sa création en 1919, et les normes internationales du travail sur la sécurité et la santé au travail furent parmi les premières adoptées par l'Organisation.

« La sécurité et la santé au travail sont des droits de l'homme qui font partie intégrante de tout programme de développement centré sur les individus », a dit M. Somavia. « En cette journée mondiale nous pouvons adopter une position commune en faveur de la dignité de la vie humaine au travail. Le travail doit assurer la vie, et non prendre des vies. Le travail décent, c'est aussi un travail sans risque. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Crise : Le BIT appelle à un Pacte mondial pour l'emploi

Le directeur général du Bureau international du Travail (BIT), Juan Somavia, a lancé mardi un appel en faveur d'un «Pacte mondial pour l'emploi», pour contrecarrer une crise économique «sévère et prolongée» et une augmentation massive du nombre de chômeurs et de travailleurs pauvres.