Ban appelle les Non Alignés à forger un consensus face aux défis mondiaux

27 avril 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi les 118 Etats membres du Mouvement des Non Alignés à forger un consensus au sein des pays en développement pour mieux lutter contre la pauvreté, le changement climatique et l'insécurité alimentaire.

« Alors que ces crises sont liées et que leurs effets sont mondialisés, nos réponses doivent être aussi étroitement coordonnées et fondées sur une vision partagée », a déclaré M. Ban dans un discours prononcé par le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Haile Menkerios, lors de la réunion annuelle des ministres des pays non alignés.

Il a reconnu que les pays les pauvres n'étaient pas à l'origine de ces crises mais a souligné qu'ils en ressentiraient probablement les conséquences les plus dures, que ce soit en termes de croissance, d'aide au développement, de crédit et de commerce.

M. Ban a encouragé les ministres, qui sont réunis à Cuba, à élaborer entre eux un consensus au moment où les pays en développement se font mieux entendre dans les forums internationaux.

Selon lui, les récentes crises ne doivent toutefois pas faire de l'ombre à d'autres efforts communs, notamment les objectifs du Millénaire pour le développement, qui visent notamment à fortement réduire la pauvreté d'ici à 2015.

« Nous devons aussi avancer de manière plus déterminée vers une économie verte, qui puisse stimuler la croissance et créer des emplois tout en répondant au changement climatique », a-t-il dit, encourageant les pays membres du Mouvement des Non Alignés à aider « à sceller un accord » lors des négociations sur le changement climatique à la fin de l'année à Copenhague.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.