RDC : De nouveaux enfants devraient être libérés par les milices – Coomaraswamy

21 avril 2009

L'intervention sur le terrain de la représentante de l'ONU pour les enfants et les conflits armés devrait conduire en République démocratique du Congo (RDC) à la libération d'enfants recrutés comme combattants dans plusieurs milices mais aussi dans l'armée régulière congolaise, les FARDC.

L'intervention sur le terrain de la représentante de l'ONU pour les enfants et les conflits armés devrait conduire en République démocratique du Congo (RDC) à la libération d'enfants recrutés comme combattants dans plusieurs milices mais aussi dans l'armée régulière congolaise, les FARDC.

« Depuis janvier 2009, environ 1.200 enfants ont été démobilisés au cours de l'intégration dans l'armée régulière congolaise de membres du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) même si l'on constate de façon préoccupante que de nombreux autres sont passés quand même dans les rangs de l'armée », indique un communiqué de la représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy.

Lors de ses rencontres avec le ministre congolais de la défense et des généraux de l'armée, Mme Coomaraswamy a reçu des engagements en faveur d'un plan d'action pour assurer l'identification et la libération des enfants.

Elle a aussi demandé au président Kabila de nommer un envoyé spécial de la présidence sur la violence sexuelle, après avoir rendu visité à des jeunes filles recrutées dans les rangs des milices Maï-Maï et victimes d'horribles abus. Elle a enfin réclamé la fin de l'impunité pour les auteurs de tels crimes sexuels.

La représentante spéciale s'est aussi inquiétée de la protection des civils, notamment des enfants et des femmes, dans le cadre des récentes opérations conjointes contre les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) au Sud Kivu, et de la prochaine opération intitulée Kimia II.

Mme Coomaraswamy a visité un camp de 14.000 personnes près de Goma qui est pour majorité peuplé d'enfants vivant dans des circonstances terribles. Elle s'est aussi rendu à Dungu, dans la Province orientale, où près de 1.000 personnes ont été tuées et 300 enfants kidnappés depuis septembre 2008 par l'Armée de résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army, LRA), groupe armé connu pour ses activités sanguinaires dans le nord de l'Ouganda.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés en visite en RDC

La représentante spéciale des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, se rendra en République démocratique du Congo (RDC) du 14 au 21 avril, à l'invitation du gouvernement.