Les inspecteurs de l'ONU éteignent leurs caméras et quittent la Corée du Nord

16 avril 2009

Les inspecteurs de l'ONU qui étaient chargés de surveiller le site nucléaire de Yongbyon en Corée du Nord ont éteint leurs caméras de surveillance et ont quitté le pays jeudi, à la demande des autorités nord-coréennes.

« Les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le site nucléaire de Yongbyon de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), ont retiré tous les sceaux de l'AIEA et éteint les caméras de surveillance », a indiqué le porte-parole de l'AIEA, Marc Vidricaire, dans un communiqué.

« La RPDC avait informé les inspecteurs le 14 avril qu'elle avait décidé de cesser toute coopération avec l'AIEA, qu'elle demandait le retrait des équipements de surveillance et de confinement et qu'elle ordonnait aux inspecteurs de quitter la RPDC le plus tôt possible », a-t-il ajouté.

« Les inspecteurs de l'AIEA sont partis de RPDC le 16 avril », conclut le communiqué de l'AIEA, qui est une agence des Nations Unies.

Lundi, le Conseil de sécurité de l'ONU avait condamné le tir de fusée effectué le 5 avril par la Corée du Nord, affirmant qu'il contrevenait à sa résolution 1718 (2006). Il exigeait qu'elle s'abstienne de tout nouveau tir.

En 2007, l'AIEA avait vérifié que la Corée du Nord avait fermé le réacteur de Yongbyon. Depuis, ses inspecteurs avaient continué à surveiller et à vérifier le site.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.