Guinée Bissau : L'ONU plaide pour une enquête sur l'assassinat du Président

8 avril 2009

Les assassinats du Président bissau guinéen et du chef d'état-major de l'armée témoignent de la fragilité de la situation de la Guinée Bissau, qui a besoin de l'aide internationale pour surmonter les défis politiques et économiques et en matière de sécurité, a déclaré mercredi devant le Conseil de sécurité le représentant spécial du Secrétaire général dans ce pays, Joseph Mutaboba.

M. Mutaboba a présenté au Conseil le dernier rapport du Secrétaire général sur l'évolution de la situation en Guinée-Bissau et sur les activités du Bureau d'appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix dans ce pays (BANUGNIS).

Dans ce rapport, le Secrétaire général Ban Ki-moon, qualifie d'« événements tragiques » ces assassinats et appelle à un « processus d'enquête crédible et transparent ». Il réitère également son appel à la communauté internationale « pour qu'elle appuie les efforts faits au niveau national pour conduire une enquête approfondie et traduire en justice les responsables » de ces « actes criminels ». Il invite, par ailleurs, instamment les partenaires internationaux à renforcer leur assistance en étroite coopération avec le BANUGBIS, tout en soulignant l'urgence de « mettre en œuvre les réformes de la justice, de la défense et de la sécurité ».

Au cours de son intervention, M. Mutaboba a plaidé pour la création d'une commission d'enquête chargée de mettre fin aux cycles de la violence et à l'impunité.

Il a aussi indiqué que le BANUGBIS travaillait de concert avec les autorités nationales au développement de projets associant les forces militaires à la construction d'habitations et d'écoles et au renforcement d'autres services sociaux. « De tels projets contribueront à créer une nouvelle armée républicaine proche des citoyens dans les domaines clefs de l'alimentation et de l'éducation », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guinée-Bissau : Le Conseil de sécurité appelle au calme après l’assassinat du président Vieira

Le Conseil de sécurité a condamné mardi dans les termes les plus énergiques l’assassinat du président de la Guinée-Bissau, João Bernardo Vieira, et celui du chef d’état-major des armées, Tagme Na Waie, commis les 1er et 2 mars 2009, appelant au calme et à la retenue.