L'OMS nomme l'acteur chinois Jet Li ambassadeur de bonne volonté

3 avril 2009

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi la nomination de l'acteur chinois Jet Li, spécialiste des arts martiaux, comme ambassadeur de bonne volonté.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi la nomination de l'acteur chinois Jet Li, spécialiste des arts martiaux, comme ambassadeur de bonne volonté.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, M. Li participera au lancement de la Journée mondiale de la santé à Beijing le 7 avril. Il aidera à diffuser le message de la Journée encourageant à rendre sûrs les hôpitaux lors de situations d'urgence, précise l'OMS dans un communiqué.

L'acteur utilisera sa notoriété pour attirer l'attention sur des sujets comme la santé mentale et la réaction des systèmes de santé publique face aux urgences.

« Je suis très content de nommer Jet Li comme ambassadeur de bonne volonté pour l'OMS », a déclaré la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, depuis le Sichuan, où elle participe à une conférence internationale sur la réponse sanitaire aux catastrophes naturelles.

Après le tsunami qui a frappé l'Asie en 2004, Jet Li a fait une pause dans sa carrière d'acteur et s'est orienté vers la philanthropie et a établi une fondation charitable. Il s'est impliqué dans la réponse aux tremblements de terre en Chine et a mis en place des programmes pour aider les jeunes gens à surmonter les problèmes psychosociaux et à trouver un équilibre dans leur vie.

« Je voudrais remercier l'OMS pour ce grand honneur et cette grande opportunité. La santé est essentielle au bien-être de l'humanité et je suis très heureux que l'OMS me fasse confiance pour cette responsabilité importante », a déclaré pour sa part Jet Li.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

OMS : Les décès par tuberculose liés au VIH en hausse

Le nombre total de nouveaux cas de tuberculose est resté stable en 2007 et le pourcentage des nouveaux malades dans la population mondiale a légèrement baissé, comme il le fait régulièrement depuis 2004, mais un décès sur quatre apparaît lié au VIH c'est-à-dire deux fois plus que l'année précédente, révèle le dernier rapport mondial sur la lutte contre la tuberculose rendu public mardi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).