Côte d'Ivoire : L'ONUCI suit de près les discussions pour doper le processus de paix

26 mars 2009

Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, YJ Choi, suit avec une attention particulière les consultations initiées depuis le début de la semaine par le Président ivoirien Laurent Gbagbo en vue de donner un nouveau coup de fouet au processus de paix, a indiqué jeudi à Abidjan, le porte-parole de l'ONUCI, Hamadoun Touré.

S'exprimant lors du point de presse hebdomadaire de la mission onusienne, M Touré a réitéré les encouragements de M. Choi à toutes les parties ivoiriennes « à continuer de s'impliquer pour que les résultats atteints dans l'identification puissent être consolidés et permettre la publication sans délai d'un calendrier électoral avec les étapes ».

Selon M. Touré, au moins quatre raisons militent en faveur de la publication d'un calendrier électoral.

La première consiste à permettre aux populations de bénéficier des dividendes de la paix de manière concrète et durable à travers l'exécution d'activités de développement. Il s'agit ensuite d'offrir aux investisseurs étrangers la possibilité de matérialiser leurs plans d'investissement, outil essentiel de la relance économique en Côte d'Ivoire. La troisième raison est que la tenue effective d'élections va restaurer la crédibilité de la Côte d'Ivoire. Enfin des élections devraient « aboutir à la mise sur pied d'un gouvernement plus harmonieux et plus efficace, car un gouvernement de transition, par définition, ne devrait pas durer trop longtemps ».

Il a assuré que l'ONUCI faisait tout ce qui était en son pouvoir afin que les conditions soient remplies pour l'annonce sans délai d'un calendrier et invite les parties ivoiriennes à en faire de même.

En ce qui concerne l'opération d'identification, le nombre de personnes identifiées a atteint 5,89 millions. M. Touré a dit la satisfaction de l'ONUCI face aux récentes initiatives prises par les opérateurs techniques pour effectuer les paiements au profit des agents d'identification dont les mouvements de grève ont perturbé le déroulement normal des opérations dans certaines localités. Toutefois, « ayant observé les difficultés d'ordre logistique dans le cadre de l'identification dans la région du Bas Sassandra, l'ONUCI a mis à disposition 22 groupes électrogènes, ce qui vient s'ajouter au soutien déjà donné en d'autres circonstances et en d'autres endroits », a précisé le porte-parole.

Il a également indiqué qu'au plan de la reconstitution des registres perdus ou détruits, sur les 81.811 requêtes portant sur les naissances, décès, mariages et autres, « 25.762 requêtes ont été jusqu'à présent traitées, parmi lesquelles 22.389 ont été acceptées et 3.373 rejetées ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.