Stiglitz recommande de consacrer 1% de la relance aux pays en développement

26 mars 2009
Joseph Stiglitz

Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz a recommandé jeudi à l'Assemblée générale de l'ONU un ensemble de mesures de réforme du système économique mondial, dont l'allocation de 1% des mesures de relance mondiales aux pays en développement, à la lutte contre la pauvreté et au renforcement de la demande mondiale.

La Commission d'expert dirigée par Joseph Stiglitz et commissionnée par le président de l'Assemblée générale, Miguel D'Escoto, recommande l'attribution de ressources sans conditions, contrairement aux pratiques passées et propose que le Fonds monétaire international (FMI) double les droits de tirage spéciaux disponibles aux pays les plus durement touchés pour atteindre 42,8 milliards de dollars.

Il propose aussi un nouveau système de réserve financière mondiale, qui pourrait contribuer à la stabilité et à l'équité économique.

De même, il recommande une réponse mondiale à la crise qui englobe non pas le G7 ou le G8 ou le G20, mais le G192, en référence au nombre d'Etats Membres de l'ONU.

La Commission d'experts propose un nouveau Conseil de coordination économique mondiale élu et représentatif, qui se réunisse au niveau des chefs d'Etat chaque année pour évaluer les problèmes et coordonner les politiques. Cela représenterait une alternative démocratique au G20.

Elle suggère aussi de créer une Autorité de règlementation financière mondiale et une Autorité mondiale de la concurrence, responsables devant le Conseil de coordination pour harmoniser les règlementations et établir un contrepoids aux multinationales qui menacent la concurrence.

Enfin la Commission propose une nouvelle facilité de crédit internationale, offrant un crédit sans condition, plus représentatif des pays donateurs et plus sensible aux préoccupations des pays en développement.

Les recommandations ont été présentées lors d'un débat de l'Assemblée générale sur la crise, au siège de l'ONU à New York, du 25 au 27 mars. Ces travaux doivent servir à préparer la Conférence internationale sur la crise financière et économique mondiale et son impact sur le développement, qui se déroulera du 1er au 3 juin à New York.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.