Soudan : Le programme de démobilisation d'ex-combattants lance la phase de réintégration

26 mars 2009

La démobilisation de plus de 180.000 ex-combattants de la guerre civile qui a opposé le Nord et le Sud du Soudan entre dans une nouvelle phase avec le lancement de la composante réintégration à la vie civile, a déclaré jeudi la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS).

« L'opération de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) au Soudan a atteint une nouvelle étape importante avec le lancement le 24 mars de la composante réintégration du programme à Ed Damazin, dans l'Etat du Nil bleu », a précisé l'UNMIS dans un communiqué. Les ex-combattants se voient offrir une assistance technique et matérielle pour réintégrer socialement et économiquement la vie civile.

Cette semaine, 14 participants, dont quatre femmes, ont été reçus par le Service de référence et de conseil personnel (ICRS) au bureau de la Commission conjointe (Nord-Sud) DDR à Ed Damazin. Ils ont tous reçu un kit destiné à les aider à générer un revenu.

Des 5.000 ex-combattants destinés à être démobilisés dans l'Etat du Nil bleu cette année, un total de 1.300 l'a été depuis le début de l'opération il y a six semaines.

Les préparatifs sont bien avancés pour qu'une opération similaire démarre dans les localités de Julud et Kadugli dans le Sud-Kordofan, début avril.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

HCR : L'insécurité au Sud-Soudan affecte le retour des réfugiés

La détérioration de la situation sécuritaire dans plusieurs régions du Sud-Soudan entrave le rapatriement des réfugiés sud-soudanais depuis l'Ouganda, le Kenya et l'Ethiopie, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).