UNESCO : 50ème anniversaire de la Campagne de Nubie

26 mars 2009

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et l'Egypte commémorent le 50ème anniversaire de la Campagne de Nubie, qui reste un exemple de solidarité internationale entre des pays conscients de la nature universelle du patrimoine et la nécessité de le préserver.

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et l'Egypte commémorent le 50ème anniversaire de la Campagne de Nubie, qui reste un exemple de solidarité internationale entre des pays conscients de la nature universelle du patrimoine et la nécessité de le préserver.

En avril 1959, les gouvernements égyptiens et soudanais ont fait appel à l'UNESCO pour sauver les monuments et les temples de l'ancienne Nubie, vieux de 3000 ans, voués à disparaître sous les eaux avec la construction du barrage d'Assouan. Cet appel fut à l'origine d'une campagne sans précédent, rappelle l'UNESCO dans un communiqué.

« Un exemple émouvant des miracles qui peuvent être réalisés grâce à la coopération internationale », selon les mots directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, qui a envoyé un message aux participants d'une réunion qui s'est tenue à Assouan (Egypte) du 21 au 24 mars, pour commémorer la campagne de Nubie. « La sauvegarde des temples et des artefacts de Nubie est devenue une priorité transcendant la fierté et les intérêts nationaux, et, comme nous le savons tous, la communauté internationale a brillamment relevé ce défi. Inutile de préciser qu'une telle solidarité internationale est plus que jamais d'actualité dans la période de crise financière, écologique et sociale mondiale actuelle ».

Des experts internationaux et des fonds ont été mobilisés pour démanteler puis réassembler six groupes de monuments sur de nouveaux sites. La durée de ce projet, qui s'est déroulé sur vingt ans, et l'immense défi technologique qu'il représentait étaient inédits dans l'histoire de l'UNESCO. Au total, 22 monuments et complexes architecturaux ont été déplacés avec le concours de 40 missions techniques originaires des cinq continents.

Le succès de cette campagne a inspiré l'élaboration et l'adoption de la Convention de l'UNESCO de 1972 sur le patrimoine mondial et l'inscription de biens sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, sur laquelle les monuments de Nubie d'Abou Simbel à Philae ont été ajoutés en 1979.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Patrimoine mondial : l'UNESCO inscrit 27 nouveaux sites

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a inscrit 27 nouveaux sites culturels et naturels sur la Liste du patrimoine mondial, lors de la 32ème session du Comité du patrimoine mondial à Québec (Canada), avec pour la première fois des sites situés en Arabie saoudite, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, à Saint Marin et au Vanuatu.