HCR : Des réfugiés centrafricains continuent d'arriver au Tchad

24 mars 2009
Une fillette dans un centre de santé à Bossangoa, en République centrafricaine.

Des réfugiés continuent à arriver dans le village isolé de Daha au sud-est du Tchad, fuyant l'insécurité permanente dans le nord de la République centrafricaine (RCA), a indiqué mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Un groupe de 130 réfugiés centrafricains sont arrivés au Tchad en quête de sécurité le week-end dernier, après avoir traversé la rivière marquant la frontière entre les deux pays. Le HCR a maintenant enregistré plus de 6.800 réfugiés centrafricains dans deux sites près du village de Daha, a précisé un porte-parole du HCR, Ron Redmond lors d'un point de presse à Genève.

Par ailleurs, quelque 2.500 réfugiés centrafricains se trouvent dans le village tchadien de Massambaye, un second point d'entrée dans le pays situé à environ 125 kilomètres à l'est de Daha. Daha et Massambaye se situent à un kilomètre de la frontière instable entre le Tchad et la République centrafricaine.

La majorité des nouveaux arrivants sont des femmes, des enfants et des personnes âgées. A Daha, les réfugiés ont dit au HCR qu'ils avaient fui le village de Kounde dans le nord de la République centrafricaine, où des combats entre les rebelles et les forces gouvernementales se poursuivraient. Les réfugiés ont dit qu'ils marché pendant deux jours avant d'atteindre la frontière et que davantage de personnes étaient encore cachées dans la brousse en République centrafricaine par crainte d'être attaquées ou tuées, et qu'elles essayaient de trouver un lieu en sécurité au Tchad. Les premiers groupes de réfugiés ont commencé à arriver dans la région de Daha à la mi-janvier.

Les réfugiés disent qu'ils ne souhaitent pas retourner chez eux actuellement à cause de l'insécurité persistante dans le nord de la République centrafricaine. Ils ont également dit qu'ils souhaitaient rester près de la frontière. Le HCR et ses partenaires distribuent des articles de secours, comme des bâches en plastique, des nattes de couchage, des couvertures et des jerrycans. Les réfugiés ont commencé à construire leurs propres petites huttes. Le HCR continuera à fournir l'assistance adéquate à ceux qui se trouvent à Daha et à Massambaye, mais la région deviendra inaccessible au début de la saison des pluies fin avril, a dit le porte-parole.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a fourni un mois de rations alimentaires et d'autres distributions sont prévues. MSF-France fournit actuellement de l'eau potable pour les réfugiés et l'UNICEF a construit des latrines communes. Le HCR finance le dispensaire local de Daha. Des enfants réfugiés malnutris ont reçu des rations alimentaires supplémentaires et tous les enfants nouvellement arrivés sont vaccinés contre la rougeole et la polio.

Il y a déjà 56.000 réfugiés centrafricains dans cinq camps au sud du Tchad. Dans l'est du Tchad, plus de 250.000 réfugiés soudanais originaires du Darfour sont hébergés dans 12 camps gérés par le HCR. L'agence des Nations Unies fournit également une assistance à 166.000 Tchadiens qui sont des déplacés dans leur propre pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.