Haïti : La MINUSTAH apporte un appui logistique au processus électoral

24 mars 2009

Quelque 100 tonnes de matériel électoral en provenance du Mexique sont arrivées il y a quelques jours à l'aéroport de Port-au-Prince à bord de deux avions gros-porteurs de type Boeing 747, et ont été livrées aux neuf conseillers électoraux en présence du Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, Hédi Annabi.

Les cargaisons sont constituées de matériel dit non sensible, à savoir des urnes, des isoloirs et des fournitures de bureau, répartis en 12.000 kits. L'ensemble du matériel a été confié par le Conseil Electoral Provisoire (CEP) à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), qui se chargera du stockage, du transport et de la distribution.

En effet, la MINUSTAH fournit une assistance logistique à l'organisme dans le cadre des élections sénatoriales du 19 avril. Celles-ci doivent permettre le renouvellement d'un tiers du Sénat haïtien (10 membres) et de pourvoir deux autres sièges vacants au Grand Corps. En appui à la Police nationale d'Haïti (PNH), la MINUSTAH offrira également son aide au niveau de la sécurité.

Sur la piste de l'aéroport, la Mission a assuré, durant deux jours, le déchargement des deux avions. Les kits sont répartis dans 40 containers qui devaient être transportés en convoi sécurisé mardi vers 17 bases régionales des Nations Unies dans les 10 départements du pays.

Le matériel devra être en suite distribué dans les 1.474 centres de vote, puis dans les 9.411 bureaux de vote, à travers le pays. De représentants du CEP accompagneront l'ensemble des convois du début à la fin. La MINUSTAH assurera en outre, à partir du 31 mars, la livraison et la distribution du matériel sensible composé de bulletins de vote et listes électorales, ce type de matériel étant fabriqué sur place.

Ces élections qui verront la participation de 78 candidats sont soutenues par de nombreuses institutions. Certaines d'entre elles comme l'Organisation des Etats américain (OEA), le NDI (National Democratic Institute) et l'IFES (International Foundation for Electoral Systems) interviennent au niveau de la formation des membres de partis politiques et des candidats.

Quant au Centre national d'observation électoral (CNO), il assurera l'observation des élections. Celles-ci sont financées à hauteur de 16,5 millions de dollars dont 5 millions par l'Etat haïtien.

Par ailleurs, pour accélérer la distribution des cartes d'identification nationale -le document permettant à un électeur de voter-, l'Office national d'identification (ONI) a annoncé de nouvelles dispositions, dont la suppression momentanée de l'enregistrement des nouveaux électeurs jusqu'au lendemain des élections le 20 avril.

De nouveaux centres de distribution vont également être ouverts en province. Selon le porte parole du CEP, Frantz Bernadin, 60 % des nouvelles cartes, soit près de 360.000, devraient pouvoir être livrées d'ici aux élections.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle Haïti à parvenir à un consensus sur la sécurité et la stabilité politique

« La communauté internationale s’est engagée auprès d’Haïti; pour cela, les autorités haïtiennes doivent s’attacher à promouvoir un consensus national non seulement sur la sécurité et la stabilité politiques, mais aussi sur la création de bases solides pour le développement économique et social », a déclaré jeudi Jose Urbina Ortega, représentant permanent du Costa Rica et chef de la mission que le Conseil de sécurité a menée en Haïti du 11 au 14 mars.