Kivus : La MONUC se félicite de la signature d'accords de paix

24 mars 2009

Le représentant Spécial du Secrétaire général de l'ONU en République Démocratique du Congo, Alan Doss, se félicite de la signature d'accords de paix entre le gouvernement congolais et les rebelles du Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP), ainsi qu'entre le gouvernement et les autres groupes armés du Nord et du Sud Kivu.

Le représentant Spécial du Secrétaire général de l'ONU en République Démocratique du Congo, Alan Doss, se félicite de la signature d'accords de paix entre le gouvernement congolais et les rebelles du Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP), ainsi qu'entre le gouvernement et les autres groupes armés du Nord et du Sud Kivu.

Les accords prévoient la fin des hostilités, la transformation des groupes armés en partis politiques, le retour des déplacés et des réfugiés chez eux et l'intégration des cadres de tous les groupes armés dans la vie politique nationale, a précisé la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) dans un communiqué.

La cérémonie de signature, à laquelle de M. Doss a participé, a eu lieu lundi à Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu. Elle s'est déroulée en présence des co-facilitateurs, l'ancien Président nigérian Olusegun Obasanjo, Envoyé Spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la région des Grands Lacs, et Benjamin Mkapa, ancien Président tanzanien, nommé par l'Union africaine, qui ont signé en tant que témoins.

Des représentants de la facilitation internationale ont également été présents à la cérémonie. Le gouverneur du Nord Kivu, Julien Paluku, et les négociateurs principaux du gouvernement et du CNDP, le ministre de la Coopération régionale et internationale, Raymond Tshibanda et Desiré Kamanzi, Président du CNDP, aussi bien que les Co-facilitateurs ont brièvement pris la parole. Tous les intervenants ont souligné le tournant que représentent les accords dans les efforts pour la paix dans l'Est de la RDC.

“Ce qui compte aujourd'hui, c'est la mise en oeuvre”, a souligné Alan Doss après la cérémonie. Il a également souligné la nécessité d'aller vite pour mettre en exécution les accords afin de profiter de la dynamique qu'ils ont créé. Il a promis que la MONUC “accompagnera le processus en étroite collaboration avec tous les acteurs impliqués pour sa réussite. Cet accord doit servir d'outil pour mettre fin à la souffrance de la population, et à l'impunité ».

« Les populations de l'Est de la RDC, et surtout les femmes et les enfants, ont été trop longtemps des victimes de conflits armés, de déplacements et de violences sexuelles. S'ils sont respectés ces accords peuvent avoir un impact extrêmement positif sur la vie des populations des deux Kivu », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : Le chef de la MONUC dénonce les violences sexuelles contre les femmes

En visite cette semaine dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), le représentant du Secrétaire général en RDC, Alan Doss, a dénoncé les groupes armés et l’indiscipline au sein des forces de sécurité comme une des sources des violences sexuelles contre les femmes.