RDC : La MONUC compte appuyer avec force la restauration de l’autorité de l’Etat

18 mars 2009
Alan Doss, représentant spécial du Secrétaire général en RDC.

A l’occasion d’une visite mardi dans l’un des principaux anciens bastions des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) dans la province du Nord-Kivu, le représentant spécial du Secrétaire général en République démocratique du Congo (RDC), Alan Doss, a réitéré l’engagement des Nations Unies à appuyer avec force la restauration de l’autorité de l’Etat.

A l'occasion d'une visite mardi dans l'un des principaux anciens bastions des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) dans la province du Nord-Kivu, le représentant spécial du Secrétaire général en République démocratique du Congo (RDC), Alan Doss, a réitéré l'engagement des Nations Unies à appuyer avec force la restauration de l'autorité de l'Etat.

M. Doss, qui est en voyage au Nord Kivu depuis le 15 mars, a effectué cette visite dans le territoire de Walikale afin d'y évaluer l'évolution de la situation sécuritaire, à la suite des opérations conjointes des forces armées congolaises (FARDC) et rwandaises (RDF) contre les FDLR.

Il s'est successivement rendu à Walikale centre, chef lieu du territoire, situé à quelque 180 km de la capitale provinciale du Nord-Kivu, Goma, ainsi qu'à Kibua, petite localité située à environ 45 km à l'Est de Walikale, qui fut pendant de longues années, un centre névralgique d'activités des combattants FDLR. A Walikale et à Kibua, où la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a installé des bases, le représentant spécial s'est entretenu avec les autorités locales, en particulier l'administrateur du territoire, les FARDC, la police nationale, les populations civiles, et aussi les Casques bleus.

Sur place, Alan Doss a assuré les autorités locales civiles et militaires ainsi que les populations civiles de la détermination de la MONUC à continuer de tout mettre en oeuvre aux côtés des FARDC, pour ramener la paix durable dans la région.

Au terme de sa visite, il a loué les efforts conjoints des FARDC et des Casques bleus de la MONUC visant à empêcher les FDLR de se réinstaller dans leurs anciens bastions. « Les populations ont exprimé leur souhait que ces opérations se poursuivent », a dit M. Doss, « Nous allons donc poursuivre notre appui aux FARDC dans leur traque des FDLR, afin de les empêcher de reprendre leurs positions, et de harceler les populations ». Alors, a-t-il poursuivi, commencera enfin « la vraie bataille : celle du développement économique et social des populations de Walikale ».

Alan Doss a fait remarquer que ce territoire avait un potentiel immense, « il est essentiel que nous puissions aider les autorités et les populations à pouvoir enfin bénéficier des fruits du développement. Mais pour l'heure, ce que les populations veulent, c'est la paix ; la paix et la sécurité. Nous allons continuer à nous y atteler, conjointement avec les FARDC, qui comme nous, sont en train de renforcer leur présence ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.