Afghanistan : Ban conseille de proroger d’un an le mandat de la MANUA

13 mars 2009

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, suggère, dans un rapport publié vendredi, de proroger d’un an le mandat de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) qui expire le 23 mars 2009.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, suggère, dans un rapport publié vendredi, de proroger d'un an le mandat de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) qui expire le 23 mars 2009.

« Je suis convaincu que le mandat de la MANUA comporte tous les éléments formels nécessaires pour que la Mission puisse jouer un rôle central de coordination en Afghanistan. Le budget de 2009 qu'a adopté l'Assemblée générale renforce la capacité de la Mission de s'acquitter de son mandat. Je recommande par conséquent que le présent mandat soit prorogé de 12 mois supplémentaires », dit M. Ban dans ce rapport remis au Conseil de sécurité.

« Il est indéniable que l'appui au processus électoral sera particulièrement important au cours des mois à venir », a-t-il ajouté.

Selon lui, 2009 sera une année décisive pour l'Afghanistan. « La politique électorale mettra à l'épreuve le consensus politique encore fragile du pays et l'insécurité, d'après presque tous les experts, s'aggravera avant de s'améliorer », dit-il.

Il se dit toutefois confiant « dans la stratégie générale élaborée par les Afghans et leurs partenaires internationaux qu'ont faite leur le gouvernement afghan et presque 90 donateurs à Paris en juin 2008 ». Cette stratégie consiste à établir des priorités, à rationaliser et à « afghaniser ». Les secteurs de l'agriculture, de l'énergie et de l'infrastructure ont été jugés prioritaires, rappelle-t-il.

Selon le Secrétaire général, il faut s'attendre à ce que les élections à venir soient très serrées. « Les préparatifs des élections du 20 août 2009 auront probablement pour toile de fond une intensification des combats. Pour la première fois, c'est à la Commission électorale indépendante qu'il incombe au premier chef d'organiser les élections avec l'aide financière et technique de la communauté internationale. Le fait que l'inscription des électeurs ait pu se faire sans incident majeur, même dans les zones les plus instables du pays, est un élément positif sur lequel il convient de faire fond. Les Afghans ne doivent pas avoir le moindre doute que les élections se tiendront comme prévu », dit-il.

Selon Ban Ki-moon, il est facile et tentant de négliger les nets progrès accomplis dans certains domaines au cours des six derniers mois. Or, il note que « dans le secteur de la sécurité, le nouveau ministre de l'intérieur a engagé une réforme vigoureuse dans son ministère et dans les rangs de la police ». « Deuxièmement, d'après les prévisions établies pour 2009, la production du pavot pourrait continuer de baisser de 20 à 30 % et le nombre de provinces où il n'est plus cultivé pourrait augmenter », ajoute-t-il. Enfin, « le nouveau ministre de l'agriculture est résolu à augmenter la production agricole et à dynamiser ce secteur négligé. Nous avons pu constater, dans les secteurs de la santé et de l'éducation, combien, avec l'aide internationale, des ministres résolus peuvent obtenir des résultats en Afghanistan », note-t-il.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.