Etats-Unis : 900 millions de dollars au Fonds contre le sida, la tuberculose et le paludisme

12 mars 2009

Le gouvernement américain a versé la somme record de 900 millions de dollars au Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme pour l’année 2009, s’est félicité le Fonds cette semaine.

Le gouvernement américain a versé la somme record de 900 millions de dollars au Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme pour l'année 2009, s'est félicité le Fonds cette semaine.

Cette contribution américaine est la plus importante depuis la création du Fonds en 2002, et est supérieure de 60 millions de dollars par rapport à l'année 2008. Avec cette somme, le montant total des contributions des États-Unis au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme s'élève désormais à 4,4 milliards de dollars.

Les États-Unis sont le donateur le plus important, même si les pays membres de l'Union européenne contribuent ensemble à plus de la moitié des ressources du Fonds, la France étant le deuxième donateur après les Etats-Unis.

« Les Etats-Unis sont des leaders dans la recherche contre les maladies infectieuses, » a déclaré le Dr Michel Kazatchine, le directeur exécutif du Fonds mondial. « Le fait qu'ils continuent d'augmenter leurs donations en pleine période de crise économique montre l'importance de cette lutte. Cela souligne la nécessité de poursuivre le progrès et d'investir dans la santé mondiale des gens. »

Mercredi, le Président américain Barack Obama, a également signé une législation comprenant une contribution de 50 millions de dollars au Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA)), un financement qui avait été suspendu depuis 2002.

Selon la directrice exécutive de l'UNFPA, Thoraya Ahmed Obaid, ce geste du Président Obama rappelle au monde ses engagements pour la santé, les droits et l'égalité des femmes.

« C'est un très beau jour pour les femmes, les jeunes filles et leurs familles à travers le monde, » a dit Mme Obaid. « Nous sommes ravis de l'action du Président Obama, qui souligne son attachement à la protection des vies et de la dignité des femmes et jeunes filles dans les pays les plus pauvres. »

« Cette aide est vitale et permettra à l'UNFPA de poursuivre son travail essentiel à la survie de nombreuses personnes, particulièrement en améliorant la santé sexuelle et maternelle, dans les pays les plus pauvres du monde qui se retrouvent en pleine crise économique », a-t-elle ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La restauration du financement américain de l'UNFPA sauvera des millions de vies

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a salué la restauration par le nouveau président américain Barack Obama du financement de ses opérations.