Sri Lanka : Extrême préoccupation du Secrétaire général sur la situation des civils

5 mars 2009

Le Secrétaire général Ban Ki-moon s’est dit « extrêmement préoccupé par la détérioration de la situation des civils pris au piège dans le nord du Sri Lanka » dans une déclaration communiquée aujourd’hui à la presse par sa porte parole.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon s'est dit « extrêmement préoccupé par la détérioration de la situation des civils pris au piège dans le nord du Sri Lanka » dans une déclaration communiquée aujourd'hui à la presse par sa porte parole.

Il déplore fermement « l'augmentation du nombre de civils morts dans la zone de combat, notamment un nombre significatif d'enfants ».

Il est « urgent de mettre rapidement fin à ce conflit, sans causer d'autres pertes civiles » a par ailleurs déclaré M. Ban Ki-moon. À cet égard, il lance « de nouveau un appel au gouvernement du Sri Lanka et aux Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) » pour suspendre les hostilités, afin de permettre aux civils de quitter la zone de conflit et faciliter l'accès de l'aide humanitaire.

Face à l'urgence et à la détérioration de la situation, le Secrétaire général appelle « les Tigres de libération de l'Eelam tamoul à déposer les armes, et ceux qui combattent dans les zones de forte concentration civile à faciliter tous les efforts humanitaires engagés pour soulager les souffrances des civils, et à cesser immédiatement d'enrôler des enfants ». Il a enfin exhorté le gouvernement à s'attaquer sérieusement aux causes sous-jacentes du conflit.

Les combats qui opposent les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) au gouvernement sri-lankais ont débuté dans les années 1980. Un cessez-le-feu a été déclaré en 2002, mais a commencé à se fragiliser en 2005, et au début de l'année 2008, le gouvernement s'est retiré de l'accord. Depuis lors, le conflit armé s'est intensifié dans le Vanni, région du nord de Sri Lanka aux mains des LTTE. Récemment, en janvier 2009, les forces gouvernementales ont pris le contrôle de zones importantes précédemment tenues par les LTTE.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Sri Lanka : Le PAM ouvre une voie maritime vers les déplacés au nord

Le Programme alimentaire mondial (PAM)vient d’ouvrir une route maritime pour la livraison d’une assistance alimentaire à des milliers de déplacés au nord du Sri Lanka où s’affrontent les forces gouvernementales et les rebelles des Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE), a annoncé vendredi l’agence de l’ONU.