Les casques bleus resteront au Darfour même si Bachir est inculpé par la CPI - Le Roy

2 mars 2009

Même si la Cour pénale internationale (CPI) décidait de lancer un mandat d’arrêt contre le président soudanais Omar al-Bachir mercredi, les casques bleus resteraient au Darfour, a déclaré lundi le responsable du maintien de la paix, Alain Le Roy.

Même si la Cour pénale internationale (CPI) décidait de lancer un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar al-Bachir mercredi, les casques bleus resteraient au Darfour, a déclaré lundi le responsable du maintien de la paix, Alain Le Roy.

« Le gouvernement soudanais a indiqué qu'il assurerait son obligation de protéger les missions de l'ONU au Soudan contre tout impact négatif résultant d'une décision contre les dirigeants politiques soudanais », a rapporté Alain Le Roy lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU, au cours de laquelle il a brossé un tableau récapitulatif de l'état des opérations de maintien de la paix et de ses 112.000 casques bleus à travers le monde.

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a ajouté que l'ONU n'était toujours pas informée du lancement ou non d'un mandat d'arrêt contre M. El Bechir, comme cela avait été demandé par le procureur, Luis Moreno- Ocampo. Cette décision doit être publiée le 4 mars.

« Bien sûr, nous nous préparons comme à tout événement susceptible d'avoir une influence pour les 25.000 casques bleus déployés au Soudan », a-t-il dit, expliquant s'attendre à « des violences », sans pouvoir en estimer l'importance.

Mais il n'y a pas de plan pour réduire ou fermer aucune des deux mission au Soudan, ni la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) ni l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD).

Alain Le Roy a en revanche réitéré l'appel des Nations Unies à la fourniture d'hélicoptères de transport, qui restent indispensables aux opérations de la MINUAD, et qui n'ont toujours pas été fournis

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

CPI : Une décision sur le président soudanais Al Bachir attendue le 4 mars

La Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé lundi qu’elle rendrait le mercredi 4 mars 2009 sa décision au sujet de la requête présentée le 14 juillet 2008 par le Procureur aux fins de la délivrance d’un mandat d’arrêt contre le président soudanais Omar Al Bachir.