Rodolphe Adada en tournée au Darfour pour discuter de la sécurité

2 mars 2009

Le représentant spécial conjoint des Nations Unies et de l’Union africaine, Rodolphe Adada, s’est rendu aujourd’hui à Nyala, dans le Sud-Darfour, et à El Geneina, dans le Darfour-Ouest, afin d’y rencontrer les autorités locales, dans le cadre des efforts déployés pour impliquer le gouvernement, au niveau national et local, sur les questions de sécurité au Darfour.

Le représentant spécial conjoint des Nations Unies et de l'Union africaine, Rodolphe Adada, s'est rendu aujourd'hui à Nyala, dans le Sud-Darfour, et à El Geneina, dans le Darfour-Ouest, afin d'y rencontrer les autorités locales, dans le cadre des efforts déployés pour impliquer le gouvernement, au niveau national et local, sur les questions de sécurité au Darfour.

Durant sa tournée M. Rodolphe Adada a rencontré le Gouverneur adjoint du Sud-Darfour, ainsi que le Gouverneur adjoint du Darfour-Ouest, pour discuter de la situation sécuritaire dans ces régions et des moyens pour y faire face.

Il a souligné les « bonnes relations » qui existent entre les gouvernements de ces régions et l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD) et a réitéré l'engagement de l'Opération hybride UA-ONU à « remplir son mandat de protection des civils au Darfour ».

Dans le même temps, l'opération hybride a annoncé le début de l'arrivée, à El Fasher, dans le Nord-Darfour, du restant du bataillon de l'infanterie égyptienne, constitué en tout de 93 soldats de la paix. L'arrivée de la seconde vague de ce groupe également constituée de 93 soldats de la paix est prévue pour demain.

Ce bataillon comptera en tout 850 soldats et avec ces nouveaux 186 soldats de la paix, la contribution de l'Egypte à l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD) sera portée à 1.588 personnes, tandis que la force de la MINUAD dans son ensemble comptera dorénavant 12.937 soldats.

Par ailleurs, la MINUAD a reçu aujourd'hui l'information selon laquelle des miliciens armés avaient ouverts le feu sur le marché de Manawashi à El Fasher, dans le Darfour-Nord. Une enquête sur la cause de cet incident a été ouverte.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.