La composante maritime de la FINUL passe à la marine belge

2 mars 2009
Exercice de la FINUL au Liban (janvier 2008).

Depuis dimanche, la Belgique a pris pour trois mois, le commandement de la composante maritime de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

La passation du commandement organisée à cet effet, a eu lieu sur le pont de la frégate française "De Grasse", amarrée dans le port international de Beyrouth, en présence du général de division Claudio Graziano, Commandant de la FINUL, des officiers de l'armée libanaise et de dignitaires locaux. Elle a été marquée par la remise symbolique du drapeau des Nations Unies à l'amiral belge Jean-Thierry Pynoo qui succède ainsi à l'amiral français Jean-Louis Kerignard.

Le général de division Claudio Graziano, commandant de la Force intérimaire a, à cette occasion, constaté le renforcement progressif de la coopération opérationnelle entre la composante maritime et la marine libanaise. « Dans ce contexte, la composante de la FINUL et la marine libanaise ont développé une relation constructive et professionnelle qui est vitale pour la réussite de la mise en œuvre de notre mandat » a-t-il ajouté.

La force maritime internationale sous mandat de l'ONU a été déployée après la guerre de juillet 2006 entre le Liban et Israël, à la demande du gouvernement libanais. Elle assiste le pays dans la surveillance de ses 20 kilomètres de côtes afin de prévenir toute introduction non autorisée d'armes et matériels connexes, par la voie maritime.

Depuis le début de sa mission, cette composante maritime a contrôlé 22.000 navires et en a référé 240, suspects, aux autorités libanaises.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.