A Arusha, Ban appelle à l’arrestation des fugitifs du génocide rwandais

27 février 2009

Le Secrétaire général a saisi l’occasion d’une visite au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) installé à Arusha (Tanzanie) pour appeler les Etats qui accueillent encore des responsables du génocide rwandais de 1994 à les arrêter sans tarder.

Le Secrétaire général a saisi l'occasion d'une visite au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) installé à Arusha (Tanzanie) pour appeler les Etats qui accueillent encore des responsables du génocide rwandais de 1994 à les arrêter sans tarder.

« Il y a encore des affaires en attente et 13 fugitifs. Selon certaines sources, ils se trouveraient dans les régions d'Afrique de l'Est et d'Afrique centrale. Je voudrais saisir cette opportunité pour appeler une fois de plus tous les pays de la région à coopérer pleinement en recherchant et en arrêtant ces fugitifs », a déclaré le Secrétaire général lors d'une conférence de presse.

« Cela est important au nom de l'humanité et pour que justice soit rendue pour tous », a-t-il déclaré.

Le Secrétaire général a estimé que le TPIR, comme le Tribunal pénal International pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) et le Tribunal spécial pour le Liban qui sera lancé le 1er mars, propageaient un message puissant contre l'impunité.

Ban Ki-moon a néanmoins convenu que les travaux du TPIR étaient nécessairement limités. Le Tribunal, ouvert en 1994, a jugé 79 affaires et il est prévu que son mandat expire en 2011.

Alors qu'il se rendait en avion à Arusha, le Secrétaire général a par ailleurs brièvement survolé le mont Kilimandjaro d'où il a pu constater par lui-même le manque de neige à son pic.

« D'ici à 2030, il se pourrait que l'on ne puisse plus voir de neige au sommet du Kilimandjaro. C'est alarmant », a fait remarquer le Secrétaire général lors d'une conférence de presse à Dar es Salaam, la capitale de la Tanzanie.

Avant Arusha, Ban Ki-moon s'est rendu à Zanzibar, où il a rencontré le président de Zanzibar (une des entités de la Tanzanie), où a été inauguré un « bureau unique » de l'ONU dans l'île.

M. Ban effectue actuellement une visite dans plusieurs pays africains. Avant la Tanzanie, il était en Afrique du Sud. Il doit ensuite se rendre en République démocratique du Congo (RDC), au Rwanda et en Egypte.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le TPIR ouvre deux nouveaux centres d’information au Rwanda

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) vient d’ouvrir deux nouveaux centres d’information et de documentation au Rwanda, a annoncé lundi le tribunal.