Sri Lanka : Le PAM ouvre une voie maritime vers les déplacés au nord

27 février 2009

Le Programme alimentaire mondial (PAM)vient d’ouvrir une route maritime pour la livraison d’une assistance alimentaire à des milliers de déplacés au nord du Sri Lanka où s’affrontent les forces gouvernementales et les rebelles des Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE), a annoncé vendredi l’agence de l’ONU.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) vient d'ouvrir une route maritime pour la livraison d'une assistance alimentaire à des milliers de déplacés au nord du Sri Lanka où s'affrontent les forces gouvernementales et les rebelles des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), a annoncé vendredi l'agence de l'ONU.

« Quarante tonnes de nourriture – assez pour nourrir 80.000 personnes pendant une journée – ont été livrées par la mer vers la 'zone sécurisée' désignée par le gouvernement dans la région de Vanni tandis qu'un autre bateau doit arriver samedi », indique un communiqué de l'agence.

« Le défi à présent est de maintenir cette activité et d'acheminer assez de nourriture pour répondre aux besoins des milliers de personnes prises au piège du conflit » entre les forces gouvernementales et les Tigres, qui sont acculés dans le nord du pays.

Le PAM espère pouvoir livrer jusqu'à 300 tonnes de nourriture par semaine par bateau, selon le communiqué.

Le dernier convoi par la route a eu lieu le 16 janvier, l'escalade des combats rendant ce moyen de transport trop dangereux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Sri Lanka : Le chef de l’humanitaire de l’ONU visite deux camps de déplacés

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, John Holmes, s’est rendu vendredi à Vavuniya dans le nord du Sri Lanka où il a visité deux camps de personnes déplacées par les combats entre les forces gouvernementales et les rebelles des Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTTE).