IKEA ajoute 48 millions de dollars au programme de l’UNICEF en Inde

24 février 2009

L’entreprise IKEA, par le biais de sa branche philanthropique l’Initiative sociale d’IKEA, a renforcé encore son appui aux enfants en offrant 48 millions de dollars aux programmes du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en Inde.

L'entreprise IKEA, par le biais de sa branche philanthropique l'Initiative sociale d'IKEA, a renforcé encore son appui aux enfants en offrant 48 millions de dollars aux programmes du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) en Inde.

Avec ce don, l'Initiative sociale d'IKEA est devenue la plus grosse entreprise partenaire de l'UNICEF, avec des engagements qui se montent au total à plus de 180 millions de dollars sur la période 2000-2015, a souligné l'UNICEF dans un communiqué.

L'argent aidera les programmes de l'UNICEF qui s'efforcent d'améliorer la santé et la survie de dizaines de millions de femmes et d'enfants dans certaines des régions les plus déshéritées de l'Inde. Il contribuera aux projets de santé, nutrition, eau salubre et assainissement, par exemple en vaccinant les enfants et en leur administrant des suppléments de vitamine A, ainsi qu'en promouvant l'allaitement au sein et en insistant sur l'importance d'une alimentation nutritionnelle pour les enfants de moins de 24 mois; en créant un environnement sain pour les enfants, que ce soit à la maison ou à l'école; et en veillant à la salubrité de l'eau et à un assainissement amélioré, par exemple en élargissant l'accès aux latrines et en enseignant une hygiène de base.

En Inde, une femme meurt toutes les sept minutes de causes liées à la grossesse et à l'accouchement, 43% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition et près d'un million de nouveau-nés meurent chaque année.

« L'Initiative sociale d'IKEA marque un important engagement d'entreprise en faveur de l'amélioration des conditions de vie dans les pays dans lesquels la compagnie travaille », a déclaré le directeur général adjoint de l'UNICEF, Saad Houry. « L'investissement d'IKEA dans le bien-être des enfants, réalisé en dépit du fléchissement économique mondial, fixe des normes élevées pour les partenariats d'entreprise. »

En 2000, l'UNICEF, IKEA et le gouvernement de l'Inde ont forgé un partenariat destiné à s'attaquer, dans la région de production des tapis, aux causes profondes du travail des enfants, comme l'endettement, la pauvreté, le manque d'accès à l'éducation, l'invalidité et la mauvaise santé. Ce partenariat a été mis en oeuvre dans 500 villages de la région de l'Uttar Pradesh oriental, en Inde. Il a permis à 80.000 enfants qui n'étaient pas scolarisés d'obtenir une éducation et de vacciner quelque 140.000 enfants et 150.000 femmes. Le programme a aussi offert à plus de 22.000 femmes les moyens de se créer des possibilités économiques viables par le biais de groupes d'auto-assistance.

Le partenariat entre l'UNICEF et l'Initiative sociale d'IKEA s'est renforcé au cours des dix dernières années, devenant une association à long terme opérant sur de nombreux tableaux et qui permet d'améliorer de manière concrète la santé, l'éducation et la protection de millions d'enfants et de femmes non seulement en Inde mais aussi dans d'autres pays d'Asie, en Afrique, et en Europe centrale et orientale.

L'annonce du don d'IKEA a été faite à l'occasion de la Journée internationale de la philanthropie d'entreprise, célébrée dans les salles du Conseil économique et social aux Nations Unies à New York.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon souligne l’importance de la philanthropie pour la santé mondiale

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a insisté lundi sur l’importance du rôle de la philanthropie pour améliorer la santé dans le monde, à l’occasion d’une manifestation spéciale du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) sur ce thème au siège de l’ONU à New York.