HCR : 6 noyés et 11 disparus, nouvelles victimes de passeurs au large du Yémen

24 février 2009

Six personnes se sont noyées et onze autres sont portées disparues et auraient trouvé la mort après que des passeurs transportant 52 Somaliens et Ethiopiens à travers le golfe d’Aden ont forcé leurs passagers à sauter par-dessus bord en pleine mer au large des côtes du Yémen.

Six personnes se sont noyées et onze autres sont portées disparues et auraient trouvé la mort après que des passeurs transportant 52 Somaliens et Ethiopiens à travers le golfe d'Aden ont forcé leurs passagers à sauter par-dessus bord en pleine mer au large des côtes du Yémen.

« Les autorités ont retrouvé six corps près de Huseysa, à environ 500 kilomètres à l'est d'Aden », a déclaré Ron Redmond, le porte-parole du HCR, à Genève.

Le bateau, qui aurait transporté 40 Somaliens et 12 Ethiopiens, était l'une des sept embarcations de passeurs ayant atteint les côtes du Yémen vendredi, après une traversée périlleuse à travers le golfe d'Aden depuis la corne de l'Afrique. Les survivants ont raconté que le bateau était parti jeudi de Suweto, dans la région de Bossasso en Somalie.

Quand les passeurs ont remarqué la présence de la police yéménite sur le rivage, ils ont refusé de se rapprocher de la côte et ils ont forcé les passagers à sauter par-dessus bord en pleine mer. Les premières informations font état de 35 personnes ayant réussi à rejoindre la rive près de Huseysa, où un partenaire local du HCR leur a fourni les premiers soins, de la nourriture et de l'eau. La Society for Human Solidarity (SHS) les a tous transportés au centre de réception géré par le HCR, situé à Mayfa'a, où ils ont continué à recevoir de l'aide, y compris une assistance médicale et un abri.

Il s'agit de la troisième tragédie depuis début 2009. Cette année, un total de 168 bateaux et 9 449 personnes ont déjà atteint les côtes du Yémen. A ce jour, le nombre de morts s'élève à 47 personnes, dont 23 corps ont été enterrés et 24 autres sont portées disparues en mer.

Le flux de nouveaux arrivants, qui ont traversé le golfe d'Aden depuis le début de l'année, a légèrement augmenté par rapport à la même période en 2008. Nous craignons que cette tendance ne se poursuive en 2009. En 2008, plus de 50 000 personnes ont traversé le golfe d'Aden vers le Yémen, mettant à rude épreuve la capacité et les ressources du HCR.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Plus de 50 000 personnes ont eu recours à des passeurs pour traverser le golfe d'Aden en 2008

Le nombre de personnes ayant eu recours à des passeurs pour traverser le golfe d'Aden en 2008 a augmenté de 70% par rapport à l'année précédente, soit plus de 50.000 personnes ayant effectué ce périlleux voyage pour fuir la violence et les persécutions, selon les statistiques publiées vendredi par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).