Gaza : L&#39ONU suspend l&#39importation d&#39aide après des vols par le Hamas

6 février 2009

L&#39Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a suspendu vendredi toutes ses importations d&#39assistance humanitaire à Gaza après une nouvelle confiscation par le mouvement palestinien Hamas de centaines de tonnes d&#39aide alimentaire, qui a été condamnée par le Secrétaire général de l&#39ONU, Ban Ki-moon.

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a suspendu vendredi toutes ses importations d'assistance humanitaire à Gaza après une nouvelle confiscation par le mouvement palestinien Hamas de centaines de tonnes d'aide alimentaire, qui a été condamnée par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

« Au cours de la nuit du 5 février, dix cargaisons de blé et de riz ont été emportées depuis le côté palestinien au point de passage de Kerem Shalom, à Gaza », explique un communiqué de l'UNRWA.

Les cargaisons, qui avaient été importées depuis l'Egypte pour être récupérées par l'agence vendredi, ont été emportées sur des camions du ministère des affaires sociales [géré par le Hamas].

Ce sont au total 200 tonnes de riz et 100 tonnes de blé qui ont été pris.

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exigé la restitution de l'assistance, a affirmé sa porte-parole, Michèle Montas. « Toutes les parties doivent s'abstenir d'empêcher la fourniture et la distribution de l'aide dont a besoin de façon urgente la population civile de Gaza », indique une déclaration.

« La suspension décrétée par l'UNRWA restera en vigueur jusqu'à ce que l'assistance soit rendue et que l'agence reçoive des assurances crédibles du gouvernement de Gaza appartenant au Hamas que ces vols ne se répèteront pas », affirme le communiqué.

Il s'agit du deuxième incident en trois jours. Mardi 3.500 couvertures et 400 colis alimentaires avaient été volés, l'arme au poing, dans un point de distribution de Beach Camp, à Gaza.

L'UNRWA demande la restitution de ces stocks également.

Interrogé jeudi sur la raison de ces vols, le responsable humanitaire de l'UNRWA, John Ging, avait affirmé par vidéoconférence depuis Gaza que le but était pour le Hamas de les distribuer eux-mêmes.

John Ging, de même que le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, John Holmes, avaient qualifié ce vol d'inacceptable, insistant sur le fait que l'UNRWA tenait à garder le contrôle des destinataires de ces biens, à savoir les plus démunis.

A cet égard, l'OCHA estime désormais que 88% de la population de gaza est maintenant dépendante de l'aide alimentaire de l'UNRWA et du PAM.

Près de 90 millions de dollars ont été promis ou donnés jusqu'à présent mais cela ne représente que 15% de l'appel de 613 millions lancé récemment pour Gaza.

Par ailleurs, au plan sanitaire, la porte-parole a annoncé vendredi qu'en raison des dommages causés, la centrale de traitement des eaux de Gaza ville continue de déverser 60 millions de litres d'eaux usées dans la mer, chaque jour.

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gaza : L'UNRWA condamne la confiscation d'aide humanitaire par le Hamas

Le Hamas a confisqué mardi des fournitures humanitaires de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), une action fermement condamnée par l'agence et par le responsable humanitaire des Nations Unies John Holmes, qui souhaitent vérifier que l'assistance va bien aux personnes qui en ont besoin.