Ban promet la poursuite du soutien des Nations Unies à l'Afrique

2 février 2009

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a promis lundi la poursuite du soutien des Nations Unies à l'Afrique et s'est félicité de la formation de nouveaux gouvernements en Somalie et au Zimbabwe, dans un discours devant l'Union africaine réunie en sommet à Addis Abeba.

« En tant que Secrétaire général des Nations Unies, je vais continuer à appeler les partenaires de l'Afrique en matière de développement à remplir leurs engagements envers le continent, même en cette période de crise », a déclaré M. Ban. « Grâce à votre fort leadership et à un partenariat solide avec la communauté internationale, l'Afrique sera transformée pour le meilleur », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a notamment félicité le nouveau Président somalien, Sheik Sharif Sheik Ahmed. « Nous avons tous travaillé dur pour arriver où nous sommes, mais il y a encore beaucoup à faire pour réduire les souffrances des Somaliens », a dit M. Ban. « Le peuple de Somalie doit mettre à profit l'excellent départ à Djibouti pour obtenir un pacte politique et social vraiment national », a-t-il ajouté.

Concernant le Zimbabwe, Ban Ki-moon a appelé toutes les parties à mettre à profit la percée politique réalisée avec la formation du gouvernement afin de permettre à la communauté internationale de « travailler en partenariat avec le Zimbabwe pour répondre aux besoins humanitaires de sa population ».

Lors d'une conférence de presse après son discours, M. Ban a indiqué qu'il avait rencontré dimanche le Président du Zimbabwe Robert Mugabe et qu'il avait appelé celui-ci à soutenir les droits de l'homme et les libertés démocratiques de tous les Zimbabwéens et à promouvoir la réconciliation nationale, y compris la libération de tous les prisonniers arrêtés au cours des derniers mois.

Ban Ki-moon a également exprimé son inquiétude concernant les récentes violences au Darfour. Il a précisé qu'il avait appelé le Président soudanais Omar Al-Bachir à la retenue la plus extrême et le Mouvement pour la justice et l'égalité à se retirer de la ville de Muhajeria pour protéger les civils innocents.

Concernant la République démocratique du Congo (RDC), il a estimé que le nouvel esprit de coopération dans l'est devrait être la base pour la construction d'une paix durable.

Quant à Madagascar il a exprimé sa préoccupation sur les récents développements et a appelé toutes les parties dans ce pays à régler leurs différends de manière pacifique et à travers les mécanismes constitutionnels existant.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La crise mondiale menace les progrès en matière d'éducation en Afrique

Les progrès sans précédents réalisés ces dernières années dans 22 pays de l'Afrique subsaharienne en matière d'éducation de base sont menacés par la crise économique mondiale, met en garde cette semaine la Banque mondiale.