Choléra au Zimbabwe : Le scénario catastrophe est devenu réalité

30 janvier 2009

Le scénario catastrophe au Zimbabwe envisagé il y a quelques mois par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est devenu une réalité avec un nombre de cas de choléra dépassant désormais les 60.000 malades, a déclaré vendredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), qui va débourser 7,8 millions de dollars d'aide d'urgence.

« Le nombre de malades répertoriés s'élevait au 29 janvier à 60.401. On compte aussi désormais 3.161 morts de la maladie contagieuse », selon un communiqué de l'OMS. L'Afrique du Sud voisine a enregistré 3.000 cas. Mais alors que le taux de mortalité y est de 1%, il dépasse les 5% au Zimbabwe, selon l'agence des Nations Unies.

De son côté, l'OCHA a indiqué que son chef, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires John Holmes, avait débloqué 7,8 millions de dollars du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) pour faire face à cette situation sanitaire et mettre en place des services d'urgence.

L'OMS utilisera 2 millions de dollars pour déployer 12 membres de son personnel supplémentaires dans chacune des 10 provinces du pays et pour renforcer le suivi de la maladie, le Programme alimentaire mondial (PAM) recevra 400.000 dollars pour fournir un soutien logistique, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) achètera des médicaments et de leeau et des produits deassainissement pour 2 millions de dollars et mettra en place pour 3 millions de dollars un projet pour inciter les travailleurs de santé à retourner à leur poste.

Mais cette somme de 7,8 millions de dollars reste tout à fait insuffisante. Les agences humanitaires ont lancé un appel de 567 millions de dollars, notamment pour nourrir la moitié de la population du Zimbabwe, soit 7 millions de personnes, en 2009. Seuls 12% de l'appel ont été financés jusqu'à présent.

L'OCHA est préoccupé du fait que les pluies annoncées ces prochaines semaines pourraient produire des inondations qui compliqueraient les efforts de maîtrise de la maladie, notamment en contaminant davantage de sources d'eau.

Le choléra est une infection intestinale aiguë due à l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés par un virus. Le bacille provoque une diarrhée pouvant aboutir rapidement à une déshydratation sévère et à la mort du sujet si un traitement n'est pas administré rapidement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Zimbabwe : Des experts appellent à reconstruire un système de santé en décrépitude

Quatre experts des droits de l'homme des Nations Unies ont appelé lundi la communauté internationale à reconstruire le système de santé du Zimbabwe qui est confronté à une épidémie de choléra ayant fait déjà plus de 1.100 morts.