Tchad : Une opération de police saisit du matériel interdit dans un camp de réfugiés

30 janvier 2009

La police tchadienne et la police des Nations Unies ont saisi du matériel interdit dans le cadre d'une opération de fouille conjointe sur le site d'un camp de réfugiés dans le nord-est du Tchad, a annoncé vendredi la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT).

La police tchadienne et la police des Nations Unies ont saisi du matériel interdit dans le cadre d'une opération de fouille conjointe sur le site d'un camp de réfugiés dans le nord-est du Tchad, a annoncé vendredi la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT).

La fouille qui s'effectuait dans le cadre de la protection et du maintien du caractère civil et humanitaire des camps de réfugiés a permis la saisie de tenues militaires, de chargeurs ainsi que de munitions dans le camp de réfugiés d'Am Nabak.

Il s'agit de la première opération de ce genre montée par le Détachement Intégré de Sécurité (DIS), une force de police tchadienne récemment déployée dans l'est du Tchad.

Constituée d'éléments tchadiens provenant de la police et de la gendarmerie, le DIS est un force de protection spécialement formée par la MINURCAT. Le DIS est chargé d'assurer la sécurité des camps de réfugiés du Darfour, des sites abritant les personnes déplacées du Tchad ainsi que l'action des organisations humanitaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

MINURCAT : Le Conseil de sécurité autorise le déploiement d'une composante militaire

Le Conseil de sécurité a autorisé mercredi le déploiement d'une composante militaire de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), qui succédera à la force de l'Union européenne EUFOR à la fin de son mandat, le 15 mars 2009.