HCR : Des réfugiés congolais fuient vers le Sud-Soudan

27 janvier 2009

Les récentes attaques menées par les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC) ont fait fuir des milliers de Congolais vers le Sud-Soudan, alerte le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Les récentes attaques menées par les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC) ont fait fuir des milliers de Congolais vers le Sud-Soudan, alerte le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Ce week-end, une équipe du HCR s'est rendue au Sud-Soudan dans le village de Lasu, situé à 50 kilomètres de la frontière avec la RDC, après avoir reçu des informations des autorités locales signalant de nouvelles arrivées, indique un communiqué.

L'équipe a enregistré 680 personnes, parmi lesquelles la plupart sont originaires du village d'Aba en RDC. Elles ont expliqué qu'elles avaient fui leurs maisons après une attaque de la LRA la semaine dernière.

Le nombre des réfugiés à Lasu est actuellement estimé à plus de 2.000 et la vérification se poursuit. Le HCR a constaté que de nombreux parents avaient dû repartir vers la RDC pour chercher de la nourriture pour leurs enfants. Un grand nombre d'enfants avaient passé plusieurs jours sans manger. La majorité de la population réfugiée à Lasu vit en plein air sous des arbres. Les réfugiés dépendent largement de la générosité de la population locale. Toutefois ils sont bien plus nombreux que la population locale, dont les stocks de nourriture sont limités.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué mardi, depuis Juba, des rations alimentaires pour un mois. Parallèlement, le HCR passe en revue une assistance d'urgence pour les réfugiés.

Ce week-end, l'une des équipes de l'agence se trouvait également à Ezo, plus à l'ouest près de la frontière entre la République centrafricaine et la RDC. Quelque 2.000 réfugiés congolais sont arrivés là il y a quelques semaines, après des attaques de la LRA au nord-ouest de Dungu, dans le nord-est de la RDC.

L'assistance humanitaire demeure limitée du fait de la situation sécuritaire très instable dans la région et de l'accessibilité limitée. L'aérodrome d'Ezo n'est pas opérationnel et les routes ne sont praticables que pendant la saison sèche. Bien que ce soit actuellement la saison sèche au Soudan, des pluies torrentielles se sont abattues sur les régions Ouest-Equateur et Centre-Equateur. Il y a également des milliers de déplacés internes soudanais dans l'Ouest-Equateur, à cause des attaques menées par la LRA au Sud-Soudan.

Par ailleurs, le HCR poursuit ses efforts pour le transfert des réfugiés depuis les régions de Gangura et de Yambio, au Sud-Soudan près de la frontière avec la RDC, vers le site de Makpandu, à 44 kilomètres au nord-est de Yambio. A ce jour, 822 personnes ont été transportées. Ces réfugiés font partie d'un groupe plus important de plus de 6.000 personnes qui ont fui les attaques menées par la LRA sur leurs villages près de Dungu en septembre dernier.

De son côté, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a lancé un appel à la protection des enfants parmi les populations victimes des déplacements à Dungu.

Des soins de santé sont fournis à près de 10.000 personnes dans la zone de déplacement et la vaste majorité des 114 enfants qui ont échappé à la LRA ont été réunis à leurs familles, selon un communiqué de l'UNICEF.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : La MONUC préoccupée par le sort des civils dans le Haut Uélé

La Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) suit de près les conséquences des récentes atrocités commises sur les populations civiles de la région du Haut-Uélé de la Province orientale par la rébellion ougandaise de la l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA).