L'UNICEF demande 1 milliard de dollars pour les urgences humanitaires

27 janvier 2009

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a lancé mardi un appel à contributions d'un peu plus d'un milliard de dollars pour aider cette année des enfants et des femmes dans 36 pays dans le monde.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a lancé mardi un appel à contributions d'un peu plus d'un milliard de dollars pour aider cette année des enfants et des femmes dans 36 pays dans le monde.

Le Rapport sur l'action humanitaire de l'UNICEF est l'appel de fonds que l'agence des Nations Unies lance chaque année pour les urgences prolongées et cette année. La somme réclamée cette année est d'environ 17 % supérieure à celle de l'appel de 2008, en grande partie à cause de l'augmentation des besoins en Afrique de l'Est et en Afrique australe.

« De nombreux pays présentés dans le rapport sont dans des situations d'urgence silencieuses ou oubliées, a dit la directrice générale de l'UNICEF, Ann M. Veneman. Des femmes et des enfants meurent chaque jour à cause de maladies, de la pauvreté et de la faim mais, malheureusement, leurs décès passent en grande partie inaperçus. »

Plus de la moitié des fonds servira à financer le soutien de l'UNICEF aux cinq plus grandes opérations humanitaires du monde, en Ouganda, en République démocratique du Congo, en Somalie, au Soudan et au Zimbabwe.

« Je suis rentrée récemment du Zimbabwe, où l'économie est en train de s'effondrer et où la flambée de choléra n'est pas encore maîtrisée », a dit Mme Veneman, la première directrice d'une institution de l'ONU à se rendre dans ce pays depuis plus de deux ans. « Plus de la moitié de la population reçoit une aide alimentaire et les services sociaux de base s'écroulent ».

Au cours de ces dernières décennies, le nombre et l'intensité des catastrophes naturelles ont considérablement augmenté. Les urgences décrites dans le Rapport sur l'action humanitaire ne représentent qu'une petite fraction des interventions d'urgence menées par l'UNICEF. Entre 2005 et 2007, l'UNICEF est intervenu chaque année en moyenne dans 276 situations d'urgence dans 92 pays. Plus de 50% avaient été provoquées par des catastrophes, 30% étaient le résultat d'un conflit et les situations d'urgence liées à la santé, comme les épidémies par exemple, représentaient 19 % des interventions d'urgence de l'UNICEF.

Le rapport note également que la hausse des prix alimentaires et le changement climatique affectent la plupart des pays pour lesquels des secours d'urgence sont nécessaires. Des études récentes montrent que le risque de faim pourrait augmenter pour quelque 50 millions de personnes dans le monde d'ici à 2010 à cause du changement climatique.

Certains experts ont estimé qu'au cours de la prochaine décennie, les enfants et les femmes représenteront 65% de toutes les personnes affectées par les catastrophes liées au climat. Si ces prédictions se confirmaient, quelque 175 millions des victimes des changements climatiques pourraient être des enfants.

« Ces fonds aideront l'UNICEF à répondre avec efficacité et efficience aux besoins des enfants affectés par les situations d'urgence », a dit Mme Veneman. « En conséquence, on pourra sauver la vie de nombreux enfants ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Zimbabwe : L'UNICEF débloque 5 millions de dollars pour la santé

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a annoncé qu'il débloquait 5 millions de dollars pour répondre à l'effondrement du système de santé au Zimbabwe, une catastrophe qui dépasse la seule épidémie de choléra.