Darfour : Ban Ki-moon condamne les affrontements à El Fasher

26 janvier 2009

Le Secrétaire général a fermement condamné les accrochages qui ont opposé, lundi, aux alentours de la ville d'El Fasher dans le Nord Darfour, les membres d'un mouvement rebelle aux Forces armées soudanaises.

L'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a indiqué que les habitants d'El Fasher ont été réveillés par le bruit d'explosions et de moteur d'avions, donnant lieu à des rumeurs selon lesquelles la ville aurait été prise pour cible par un des Mouvements armés et que les Forces armées soudanaises s'efforçaient de repousser l'attaque.

Ban Ki-moon a engagé toutes les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter leurs obligations découlant du droit international, indique un message transmis lundi par le bureau de sa porte parole.

Il a également déploré la poursuite d'actes militaires qui mettent la vie des civils en danger et qui entravent le processus politique dans la région.

La situation est retournée à la normale environ deux heures après le début des évènements, mais la situation demeure tendue malgré les efforts du Gouverneur qui a parcouru la ville pour tenter d'apaiser les tensions, précise un communiqué publié lundi par la MINUAD.

Le Représentant conjoint de l'ONU/Union africaine, Rodolphe Adada s'est par ailleurs dit gravement préoccupé par la sureté et la sécurité de la population du Nord Darfour et au-delà. Il a averti qu'une aggravation de l'insécurité dans la région entraverait la fourniture d'aide humanitaire à la population de la région.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : L'ONU s'inquiète pour la population de Muhajariya

De récents conflits antre deux mouvements rebelles, le JEM et l'ALS/MM ont exposé près de 30.000 habitants de la ville de Muhajariya, au Sud-Darfour (Soudan), à des violences sans précédent dans la localité – une situation qui pourrait empirer, selon l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD).