RDC : La MONUC préoccupée par le sort des civils dans le Haut Uélé

22 janvier 2009

La Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) suit de près les conséquences des récentes atrocités commises sur les populations civiles de la région du Haut-Uélé de la Province orientale par la rébellion ougandaise de la l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA).

Une équipe multidisciplinaire composée notamment des membres de la MONUC, d'agences humanitaires, de l'ONG catholique Caritas et de deux ministres du gouvernement provincial s'est rendue dans la région les 16 et 17 janvier dernier afin d'évaluer l'ampleur de ces attaques et proposer une réponse humanitaire appropriée.

L'équipe a pu constater l'ampleur des dégâts matériels et a recueilli les témoignages de la population affectée. Elle a également pu se rendre compte des besoins d'urgence de la population en matière de protection, d'assistance psychosociale, de construction d'abris, de fourniture de vivres et autres.

La MONUC a par ailleurs averti que le risque d'attaque de la part des rebelles de la LRA demeure élevé. Ces derniers, actuellement en fuite après les raids de la coalition des forces armées du Sud - Soudan, de l'Ouganda et de la RDC, se trouveraient en effet en grand nombre dans les forêts proches de plusieurs localités du Bas-Uélé.

Dans un désespoir apparent de s'échapper et à la recherche des vivres pour survivre, ils ont intensifié leur tuerie de la population civile congolaise, aggravant ainsi la situation humanitaire et sécuritaire en général, indique un communiqué publié jeudi par la MONUC.

Selon les premières évaluations avancées par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), les attaques de la LRA auraient fait environ 900 morts et 130.000 déplacés dans la région, tandis que plus de 8.000 personnes se sont réfugiées au Sud-Soudan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : La poursuite des exactions de la LRA provoque davantage de déplacements

Des milliers de civils congolais ont fui leurs maisons ces cinq derniers jours dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), suite aux raids meurtriers menés par les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) contre des villages et des villes situés dans le district du Haut Uele, a déclaré mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).