Somalie : Le PAM demande la sécurité pour son personnel

22 janvier 2009

Suite à l'assassinat au début du mois de deux membres de son personnel en Somalie, le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué jeudi qu'il avait demandé aux administrations locales ainsi qu'à tous les groupes armés qui opèrent dans le sud et le centre du pays de permettre aux travailleurs humanitaires de l'agence de poursuivre leurs opérations de secours.

« Notre seul but en Somalie en tant qu'organisation internationale et impartiale, est d'alléger les souffrances de la population somalienne », a indiqué jeudi le chef adjoint des opérations du PAM, Ramiro Lopes da Silva dans un communiqué publié par l'agence. « Nous ne pourrons le faire si notre personnel courageux continu d'être pris pour cible ».

M. Lopes da Silva a signalé que le PAM avait examiné la possibilité de suspendre ses opérations dans le sud et le centre du pays, mais y avait finalement renoncé car cela ne ferait qu'exacerber les souffrances de nombre d'innocents. Près de la moitié de la population somalienne dépend de l'aide humanitaire

« Une telle mesure nuirait aux personnes que nous voulons secourir, notamment les femmes et les enfants qui sont ceux qui souffrent le plus dans ce conflit », a expliqué M. Lopes da Silva. Il a également précisé que le PAM distribue actuellement environ 57 000 tonnes de vivres dans le sud et le centre du pays, ce qui permettra de nourrir 2,5 millions de personnes pendant un ou deux mois.

Le PAM a demandé un engagement concret de la part des dirigeants locaux et des différentes parties au conflit afin de garantir la protection des membres de son personnel qui opèrent dans le pays.

Le 6 janvier dernier, Ibrahim Hussein Duale a été abattu par des inconnus pendant qu'il supervisait une opération de distribution de vivres dans une école. Deux jours plus tard, Mohamud Omar Moallim connu le même sort alors qu'il gérait une opération similaire dans un camp pour personnes déplacées.

Quatre membres du personnel du PAM ont été tués en Somalie depuis le mois d'août 2008. Cinq membres de ses équipes de transport ont également trouvé la mort dans ce pays au cours de l'année écoulée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

En 2008, 34 employés des Nations Unies sont morts à la suite d'actes malveillants

Au moins 34 employés des Nations Unies sont morts à la suite d'actes malveillants en 2008, a noté l'association du personnel des Nations Unies lors d'une réunion lundi à New York sur la sécurité et l'indépendance des fonctionnaires internationaux.