Côte d'Ivoire : L'ONU juge qu'il faut sans tarder un nouveau calendrier électoral

21 janvier 2009

Le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Côte d'Ivoire, YJ Choi, a estimé mercredi devant le Conseil de sécurité qu'il fallait que la Commission électorale indépendante (CEI) fournisse « sans tarder » un calendrier électoral afin de relancer la dynamique du processus de paix.

« Le peuple ivoirien et la communauté internationale ne disposent ni d'une date ni d'une période pour les élections. Sans objectif, tout perd sa dynamique, y compris l'organisation d'un plan électoral, sa mise en œuvre, l'organisation logistique, un plan financier et même l'assistance prévue par la communauté internationale », a dit YJ Choi. L'élection présidentielle initialement prévue le 30 novembre 2008 a été reportée et depuis aucune date a été fixée.

« La CEI, je crois, doit fournir, sans tarder, un chronogramme électoral avec les étapes précises », a-t-il ajouté.

Le représentant spécial s'est félicité de la poursuite du processus d'identification de la population, sans incidents majeurs pour l'instant. « Aujourd'hui, plus de 3,5 millions de personnes ont été identifiées sur toute l'étendue du territoire national. Ce chiffre prend du relief lorsque l'on fait observer que la plupart des Ivoiriens semblent admettre que l'objectif d'un chiffre réaliste pourrait être bien en deçà des 11 millions de personnes initialement prévues. Qui plus est, le processus a été pratiquement mené à son terme dans les deux plus importants foyers politiques en Côte d'Ivoire, Abidjan et Bouaké », a-t-il dit. En principe, l'opération d'identification doit s'achever au printemps prochain.

« La question de 'l'ivoirité' n'a pas seulement constitué un des problèmes socio-politiques majeurs au cours des deux dernières décennies mais est également au cœur de l'actuelle crise ivoirienne. Le règlement définitif de la question de l'identité nationale, qui pourrait être acquis dans quelques semaines, serait une avancée historique et stratégique », a-t-il ajouté.

Selon YJ Choi, la paix et la stabilité ont été largement rétablies dans le pays au point de permettre à l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire « de proposer la réduction de sa force militaire d'un bataillon dès mars 2009. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : Lancement d'un programme d'appui international au processus électoral

Un programme d'appui international au processus électoral en Côte d'Ivoire (PAPE) a été officiellement présenté jeudi à Abidjan par le conseiller technique principal de ce projet PAPE/PNUD, Steven Wagenseil.