Centrafrique : Pas de progrès économique et sécuritaire sans avancée politique

20 janvier 2009

Sans efforts en vue d'un dialogue politique ouvert en République centrafricaine, il n'y aura pas d'amélioration dans les domaines de la sécurité, de l'état de droit et du développement, selon un rapport publié mardi.

« Il est aussi apparent pour tous que les progrès doivent être simultanés sur tous les fronts », affirme ce rapport de la mission de la Commission de consolidation la paix qui a visité le pays à l'automne dernier.

La République centrafricaine a été inscrite en juin dernier sur la liste de la Commission de consolidation de la paix, qui a pour but d'aider les Etats qui sortent d'un conflit à éviter une rechute.

« Il est difficile d'envisager une réforme de la sécurité et la démobilisation sans la création de pôles de développement », ajoute le document en référence aux bandes de rebelles qui parcourent le nord du pays.

« De même, ces pôles de développement auront moins d'impact sans des réformes adaptées en matière d'état de droit et de bonne gouvernance, en particulier de nature à attirer l'investissement étranger dans le pays, à fournir des services de base et à rétablir l'autorité gouvernementale sur tout le pays de façon décentralisée », explique la Commission de maintien de la paix.

S'agissant des mesures déjà prises dans ces domaines, le gouvernement a fait des progrès importants dans les domaines de la bonne gouvernance récemment, en signant et ratifiant une série de conventions internationales dans ce domaine, note le rapport. Par ailleurs, la Commission européenne a élaboré un projet déjà financé et prêt à être mis en place pour l'établissement de centres de développement.

Les 10 membres de la délégation, avec à sa tête l'ambassadeur de Belgique Jan Grauls, se sont entretenus avec de nombreux dirigeants et leaders politiques, de la société civile et du secteur privé, ainsi qu'avec les donateurs bilatéraux et multilatéraux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

République centrafricaine : Ban encouragé par les pourparlers de réconciliation

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué le lancement lundi en République centrafricaine de pourparlers de réconciliation nationale destinés à mettre fin à une série de rébellions, estimant que cela témoignait de la volonté politique des Centrafricains de donner un nouvel élan à leur pays.